Afrique

Éthiopie : Pour une première, une femme est nommée ministre de la Défense

Le nouveau gouvernement d’Éthiopie est désormais composé de 50% de femmes et pour la première fois de son histoire le Ministère de la Défense sera dirigé par une femme.

« Nos femmes ministres vont réfuter le vieil adage selon lequel les femmes ne peuvent pas diriger », a déclaré le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed en présentant le gouvernement.

Publicité

« Cette décision est la première dans l’histoire de l’Éthiopie et probablement de l’Afrique », précise le chef du gouvernement qui ne comptait que quatre femmes sur vingt-huit ministres.

L’Éthiopie est confrontée à des réformes politiques et économiques radicales depuis que le Premier ministre, âgé de 42 ans, a pris fonction en avril, après des mois de manifestations anti-gouvernementales et des promesses comprenant des élections libres et équitables.

L’Éthiopie a rejoint une poignée de pays, principalement européens, où les femmes occupent 50% ou plus des postes ministériels, selon l’Union interparlementaire et les femmes des États-Unis. Le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre canadien Justin Trudeau ont dévoilé au cours des dernières années des cabinets « équilibrés. »

Aisha Mohammed Musa dirigera le ministère de la Défense. Une autre femme, l’ancienne présidente de la Chambre des représentants, Muferiat Kamil, dirigera le nouveau ministère de la Paix à un moment où le deuxième pays le plus peuplé d’Afrique est confronté à des tensions ethniques parfois violentes.

Le ministère de la Paix supervisera le puissant service national de renseignement et de sécurité, l’agence de sécurité du réseau d’information, la commission de la police fédérale et le centre de sécurité et d’information des finances.

L’Éthiopie est depuis longtemps considérée comme une société patriarcale et « souffre de certains des indicateurs de performance les plus faibles en matière d’égalité de genre en Afrique subsaharienne », a déclaré ONU Femmes.

Pub


« Les femmes et les filles en Éthiopie sont fortement désavantagées par rapport aux garçons et aux hommes dans plusieurs domaines, notamment l’alphabétisation, la santé, les moyens de subsistance et les droits fondamentaux de la personne. »

Crédit photo : dailysabah

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer