FootballSport

FIFA / Accusé par le procureur suisse, Gianni Infantino sort enfin de sa réserve

Le président de la Fédération internationale (FIFA), Gianni Infantino, sort de son silence après les accusations du procureur suisse Stefan Keller. Ce dernier l’accuse  de « gestion déloyale », ce jeudi dans son communiqué.

Dans un communiqué publié, le procureur suisse Stefan Keller a accusé le patron de l’instance dirigeante du football mondial de « gestion déloyale ». Une déclaration qui semble être des allégations fallacieuses contre le président de la Fédération internationale (FIFA) Gianni Infantino, celui-ci s’est dit « choqué » et a donc réagi dans l’immédiat, jeudi, également dans un communiqué. « Cette déclaration est à la fois malveillante et diffamatoire par nature et démontre son extrême partialité », a d’abord déclaré la FIFA, en référence aux allégations du magistrat helvète.

L’institution estime que ces accusations sont sans fondement. « Ni la FIFA ni son président n’ont jamais été informés de ces nouvelles allégations fallacieuses et ils ne sont donc pas en mesure de les commenter, ce qui est probablement l’intention du procureur spécial. La FIFA et son président prendront évidemment toutes les mesures et recours juridiques nécessaires pour mettre fin à ces accusations sans fondement, » est-il encore écrit dans ledit communiqué. 

Aussi, Infantino fait objet d’une autre procédure pénale en Suisse, depuis fin juillet, pour « incitation à l’abus d’autorité », à la « violation du secret de fonction » et à « l’entrave à l’action pénale ». En plus de cette procédure pénale, s’ajoute les récentes accusations du procureur Stefan Keller.

Akon

Hello ! Je suis Boa Jules Akon, journaliste sportif et culturel, lisez mes articles sur Afrikmag, merci.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page