À la UneGhanaPolitique

Ghana: l’armée fait une descente musclée pour séparer une énorme bagarre au Parlement

C’est décidément la foire aux bagarres parlementaires dans les pays anglophones. Après les Etats-Unis qui ont offert un spectacle humiliant à leurs concitoyens, le Ghana est entré dans la danse avec une violente bagarre entre députés. Qui a nécessité l’intervention des militaires.

L’armée ghanéenne a du jouer des coudes pour empêcher qu’une violente bagarre qui a éclaté au sein même du parlement ne dégénère. Pour rétablir le calme et l’ordre, une unité des forces de défense et de sécurité a pénétré dans l’enceinte du Parlement, s’interposant énergiquement, dans la nuit du mercredi 6 au jeudi 7 janvier.

Selon un média local, la bagarre est partie de la tentative de vol des bulletins de vote par un député du parti au pouvoir. Il y avait de l’électricité en l’air au parlement ghanéen car il fallait choisir le représentant de cet important contre-pouvoir. Le parti au pouvoir et l’opposition était vraiment aux coudes à coudes.

Finalement, c’est Alban Bagbin député du Congrès national démocratique (NDC), parti phare de l’opposition, qui a été choisi comme représentant du parlement. Il a été élu avec 138 voix contre 136 pour le candidat du Nouveau parti patriotique, du président Nana Akufo-Addo.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page