Confidence

Ghana: prostituée à 17 ans, elle partage sa triste histoire

Obaa Yaa, une adolescente de 17 ans a partagé la triste histoire de la façon dont elle est devenue prostituée et le calvaire qu’elle vit chaque jour.

Partie de la Volta dans le nord du Ghana pour Accra, Obaa Yaa s’est lancée dans la prostitution sous l’influence de ses amies.

Publicité

« J’ai commencé ce travail à l’âge de 16 ans quand je suis venue à Accra pour rendre visite à mes amies. Elles ont cherché à savoir si je pouvais les accompagner voir où elles travaillent, ce que je n’ai pas refusé » a-t-elle confié à GHOne TV.

Après sa première nuit, elle révèle avoir eu beaucoup d’argent, ce qui l’aurait poussée à regarder le côté lucratif de ce travail.

Obaa Yaa qui fait son commerce sexuel à Old Fadama et Circle près de la ligne de chemin de fer à Accra a déclaré qu’elle est devenue une prostituée à l’âge de 16 ans parce qu’elle était incapable de faire face à la pression des membres de la famille qui lui demandaient de trouver du travail.

Pour l’adolescente, c’est un travail très lucratif vu qu’elle a plus de 10 clients par jour.

« Je suis payé vingt cedis ghanéen pour chaque client, mais après avoir couché avec plus de 10 hommes, je gagne environ 150 cedis ».

Elle ajoute que lorsque les affaires sont en plein essor, elle peut gagner jusqu’à 200 cedis par nuit. Bien que ces rapports sexuels soient parfois très douloureux, elle affirme qu’elle est obligée de continuer pour survivre.

« Je ressens parfois des douleurs quand je fais l’amour avec plus de 10 hommes, mais je ne peux rien faire contre la douleur, je dois supporter parce que je dois gagner de l’argent pour moi-même. J’achète parfois des choses avec l’argent que je gagne de mon travail et j’en donne une partie à ma mère ». Elle a commencé la prostitution à l’insu de sa mère.

Publicité 2

« Ma mère ne savait pas que je suis une prostituée. Elle l’avait appris grâce à mes oncles et avait menacé de me tuer si je n’arrêtais pas. On m’a conseillée d’arrêter ce travail parce que je suis trop jeune, mais j’ai besoin d’argent, mes parents n’ont pas de moyens, je ne peux pas arrêter ».

Cependant, elle serait prête à renoncer à la prostitution si elle trouve quelqu’un qui l’aidera à subvenir à ses besoins.

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

14 commentaires

  1. ma sœur Jésus t,aime du fait que tu a pris conscience de ton travail .moi je suis au Togo et je suis chrétiens je peut te trouver un travail mais surtout abandonne ce petié de prostitution

  2. Que Dieu t’aide à changer de vie, car lui seul est capable de t’apporter cette lumière dont tu as besoin pour transformer ta vie….. JÉSUS CHRIST EST LA CLÉ 🔑🔐🔧de tout. SHALOM

  3. Ma sœur obaa yaa la prostitutions ne révèle que de la mauvaise caractère une fois que tu as pris conscience soumet toi à ton créateur tu aura une vie sauvé

  4. Mauvais travail tu mourras sans voir ton dernier jour. cesse de plutôt que prevu tu es encore jeune pour gagner une fonction

  5. Mauvais travail tu mourras sans voir ton dernier jours. cesse de plutôt que prevu tu es encore jeune pour gagner une fonction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page