SénégalSociété

Horreur au Sénégal : Deux enfants retrouvés le sexe coupé dans la banlieue

A Yeumbeul, dans la banlieue dakaroise, deux enfants de sexe masculin de 3 et 4 ans ont été retrouvés le sexe coupé. Les deux chérubins jouaient dans un bâtiment abandonné. L’un, C. Ciss, s’est vu coupé son prépuce. Quant à l’autre, K. Sané, le malfrat lui a complètement sectionné le pénis. Ils ont été hospitalisés au service d’urologie de l’Hôpital général de Grand-Yoff, où ils reçoivent des soins. A l’heure actuelle, ils sont hors de danger mais leurs parents crient au désarroi.

Le récit de l’un des enfants

Après avoir reçu les premiers soins, l’un des enfants a bien voulu raconter le film de l’horreur qu’il a vécu. Il fait savoir que lorsque la personne s’est présentée à eux pour leur demander de le suivre, ils étaient en train de jouer.

« Nous avons refusé. Alors il nous a pris la main pour nous obliger à le suivre. » C’est dans l’après-midi de ce jeudi que les faits se sont déroulés. L’enfant poursuit et informe que l’individu les a bâillonnés avant de les battre et de sortir un couteau.

« Il a baissé ma culotte et saisi mon pénis. Quand il a posé le couteau dessus, j’ai crié et lorsqu’il a tiré sur la peau, j’ai réussi enlever le morceau de tissu avec lequel il m’avait bâillonné et je l’ai mordu à la main. Il s’est précipité et m’a coupé le prépuce. Il s’est retourné vers K. Sané et lui a sectionné le pénis. »

Les cris des enfants ont alerté des enfants mendiants qui n’ont pas pu s’approcher. Ils sont donc montés sur la terrasse de la maison d’à côté pour alerter un passant. « C’est ce dernier qui nous a sauvés et conduits au quartier.»

Les mamans des enfants sous le choc

Horreur au Sénégal : Deux enfants retrouvés le sexe coupé dans la banlieue

Les mamans des deux enfants mutilés sont sous le choc. « Je n’étais pas là au moment des faits. C’est le lendemain que je suis allée à l’hôpital et que j’ai pu voir mon enfant. On lui avait complètement coupé le sexe », raconte l’une d’entre elles. Touty Bodian et Hariétou Diaby en appellent à la générosité de l’Etat, car elles disent ne pas avoir de moyens et leurs époux non plus.


Pour Astou, une infirmière contactée par Afrikmag, et par ailleurs mère de 3 enfants, il pourrait ne pas s’agir d’une affaire mystique.

« L’individus a peut-être voulu circoncire les enfants. A entendre les faits, il a quand même pris le temps de couper le prépuce du premier et pris de panique parce que les mendiants ont crié, il s’est précipité de mal couper celui du second. Quoi qu’il en soit, il doit être arrêté parce que les enfants auraient pu mourir d’hémorragie ou d’infection ».

Par ailleurs, le Chef de quartier demande que les maisons abandonnées soient détruites, pour que ce genre d’incident ne se produise plus.

Fatou Oulèye SAMBOU

Bonjour Je suis journaliste-productrice sénégalaise. J'aime parler d'actualité, de culture, et de sport. Je suis une passionnée de la vie et de ses merveilles: les voyages, le monde digital, le tourisme, le cinéma et la musique. Je vois toujours le bon côté des choses. Je vous donne rendez-vous sur Afrikmag pour des infos de qualité. fifi.sambou@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page