Divers

Inde: Un passager d’autobus arrêté par la police à cause de la puanteur de ses chaussettes

Parfois, la puanteur qui se dégage de nos pieds lorsque nous retirons nos chaussures et nos chaussettes après une longue journée est pour le moins révélatrice.

Mais l’odeur a-t-elle déjà été si mauvaise qu’elle vous a conduit à être arrêté? Eh bien, c’est exactement ce qui est arrivé à Prakash Kumar, un homme de 27 ans qui a été arrêté après que ses chaussettes malodorantes ont provoqué une dispute dans l’autobus dans lequel il voyageait.

Selon The Hindustan Times, Kumar se rendait de Dharamshala à la capitale indienne Delhi, lorsqu’il a enlevé ses chaussures et ses chaussettes.

Publicité

Mais l’odeur était si mauvaise que les passagers lui ont demandé de mettre les chaussettes dans son sac ou de les jeter. Kumar aurait toutefois refusé, ce qui aurait provoqué une vive dispute avec les autres passagers dans la nuit du 26 au 27 novembre.

Les passagers ont forcé le chauffeur de bus à s’arrêter au poste de police de Bharwain, dans l’Etat d’Himachal Pradesh, au nord de l’Inde. La police indienne a déclaré qu’elle avait arrêté Kumar pour “avoir causé une nuisance publique”. Un commissaire de police a déclaré que Kumar s’est également discuté au poste de police. Il a été libéré sous caution.

Le jeune homme a ensuite déposé une plainte contre ses passagers alléguant que ses chaussettes ne puaient pas, mais ils se sont disputés avec lui sans raison.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer