Divers

Ghana: Une femme enceinte écope de 2 ans de prison

Le commandement de la police du Ghana a arrêté une femme enceinte de cinq mois pour avoir battu la femme avec qui son mari entretiendrait une relation extraconjugale. Elle a par la suite été traduite en justice et condamnée à deux ans de prison.

L’histoire de la pauvre femme a commencé à circuler sur la toile après qu’un journaliste ghanéen identifié comme Ibrahim Oppong Kwarteng qui travaille aussi avec l’organisation de défense des droits de l’homme, Crime Check Foundation (CCF) l’a postée sur Facebook.

Ghana: Une femme enceinte écope de 2 ans de prison

Publicité

Selon Ibrahim Oppong Kwarteng, le mari de la femme aurait ramené sa petite amie à la maison et lui aurait donné le vêtement de sa femme à porter.

Quand son épouse a vu une autre femme dans ses habits, elle s’est mise en colère et lui a demandé des explications. Ce qui a entraîné une bagarre entre les deux femmes.

C’est pendant la bagarre que la femme enceinte aurait utilisé une sandale pour frapper sa ”rivale”.

Apparemment, l’affaire a été signalée à la police et elle a été arrêtée. Ce qui a conduit à sa condamnation.

Mais seul hic, notre source ne révèle pas quel tribunal a condamné la femme et s’il a tenu compte de son état avant de la condamner.

La femme enceinte aurait également été condamnée à payer une amende de 1400 Gh et aussi 2 000 Gh supplémentaires pour les blessures subies par la victime. Depuis qu’elle a été emprisonnée, son mari ne lui a pas rendu visite, selon notre source

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer