Europe

Italie – Réunion du G7: près de 2.000 manifestants alter-mondialistes tenus à l’écart. Photo

A Taormina en Italie, où se tient la réunion du G7 du 26 au 27 mai 2017, les manifestants ne sont pas les bienvenus. Ils sont tenus très loin à l’écart de la rencontre. Malgré tout, ils tiennent le coup, car, ils font mains et pieds  pour se faire entendre. Et pour cause. On apprend que, l’ONG OXFAM a rassemblé les mascottes des dirigeants des pays du G7 pour une photo de famille factice.

L’objectif visé, est de  mettre la pression sur les chefs d’État pour qu’ils incitent Donald Trump à respecter les accords de Paris. Greenpeace de son côté, a opté pour une statue de la liberté au bord de la noyade, symbole d’un niveau des eaux qui s‘élève.

Quelques dizaines de personnes, visage découvert, vêtues d’un t-shirt rouge et agitant des drapeaux communistes, se sont approchées d’un cordon de police le long du front de mer en scandant des slogans hostiles aux forces de l’ordre.

Les policiers ont répliqué avec des gaz lacrymogènes, et après une quinzaine de minutes de face-à-face sans aucun contact, en présence de dizaines de photographes, les manifestants ont fait demi-tour et le calme est revenu.

Italie - Réunion du G7: près de 2.000 manifestants alter-mondialistes tenus à l'écart. Photo

“ Les pays du G7 jouent un rôle majeur dans la pollution de la planète et ils doivent maintenant aller vers une solution. C’est pour cela que Greenpeace appelle les leaders du G7 à réaffirmer leur engagement pour respecter l’accord de Paris”, a laissé entendre Luca Iacoboni, un des responsables de Greenpeace Italie. Avant d’ajouter: “Si des responsables comme Trump ne respectent pas leur obligation, le reste du G7 doit avancer, car nous n’avons plus le temps ”

Italie - Réunion du G7: près de 2.000 manifestants alter-mondialistes tenus à l'écart. Photo

En Italie, les dirigeants du G7 ont fait de la fixation d’une position commune sur le climat, un des objectifs majeurs de cette rencontre. Le réchauffement climatique, sujet sur lequel le président américain Donald Trump refuse toujours de se prononcer, “sera le plus compliqué”, avait prévenu mercredi l’entourage du président français. Et ce dernier, que tout semble opposer au nouveau locataire de la maison blanche, compte bien faire pression sur l’administration américaine.

Yao Junior L

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page