La justice sud-africaine aurait perdu la trace de Grace Mugabe, soupçonnée d’avoir battu deux femmes!

0

Grace Mugabe, la première dame du Zimbabwé est ”introuvable” pour les autorités sud-africaines. Alors qu’elle devait comparaître ce mardi 15 Août car, soupçonnée d’avoir battu deux femmes, la First Lady du Zimbabwé semble avoir pris la poudre d’escampette.

Selon le ministre de la police, Fikile Mbalula, les négociations entamées pour que la suspecte se rende n’ont pas abouti. En effet, il revenait sur sa déclaration faite précédemment selon laquelle l’épouse du président Mugabe se serait présentée aux autorités. Il explique qu’il en avait été informé mais la comparution ne s’était pas concrétisée.

Publicité

Rappelons que l’une des jeunes femmes, un mannequin, âgée de 20 ans assurait qu’elle se trouvait dans une chambre proche des fils du président Mugabe que leur mère cherchait. Les réseaux sociaux ont été envahis par une photo montrant la victime présumée avec une large coupure au niveau du front.

 

Pas d’immunité liée pour son statut de Première dame

Des sources en Afrique du Sud expliquent que la première dame du Zimbabwé ne bénéficie d’aucune immunité diplomatique. Ainsi donc, elle peut être jugée comme n’importe quel citoyen. Et ce quand bien même son mari, 93 ans, serait candidat à sa propre succession pour l’élection présidentielle de 2018.

 

Deux pays alliés

L’Afrique  du Sud et le Zimbabwe sont des pays alliés. Cependant, L’Afrique du Sud avait toujours refusé de s’immiscer dans les affaires politiques du Zimbabwe. Sur ce point, Thabo Mbeki, l’ancien président sud-africain avait été pointé du doigt pour ce qui était qualifié de « diplomatie du silence ». En effet, il avait gardé le silence alors que le Zimbabwe était ravagé par la violence des partisans de Robert Mugabe. Grace Mugabe est la présidente de la ligue des femmes de la Zanu-PF, le parti au pouvoir au Zimbabwe, et se trouvait en Afrique du Sud pour des raisons médicales. À 52 ans, elle est présentée comme une des favorites pour succéder à son mari à la tête du Zimbabwe.

 

La justice sud-africaine aurait perdu la trace de Grace Mugabe, soupçonnée d'avoir battu deux femmes!

Je suis Eunice KOUAME, une jeune femme passionnée de lecture, de développement personnel et de relations humaines en général. J’aime voyager, rigoler, cuisiner et surtout écrire. Vous pourrez consulter mes articles dans les rubriques conseils, couple, relations, actualités, inspiration, politique et chroniques( mon nouveau bébé 😉 )

+225 89686134

eunice.kouame@afrikmag.com

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---