ShowbizUSA

Katy Perry: son père dit qu’elle est devenue la fille du diable….

Le Pasteur Keith Hudson, le père de la méga-star  de la musique pop Katy Perry, a preché plusieurs sermons dans lesquels il a montré sur l’influence satanique de la musique de sa fille sur les jeunes du monde entier.

Publicité

Hudson a traité Perry  d’«enfant de diable» et a montré des images de son influence négative, exposant la rébellion pécheresse que sa musique favorise.

Les gens me demandent comment je peux prêcher si je produis une fille qui a chanté à embrasser une autre fille? “

, A déclaré Keith Hudson, qui a admis fréquenter les concerts à guichet fermé de la chanteuse.

Il y avait 20 000 personnes. J’ai observé la génération des jeunes qui allaient à ce genre d’endroit. Le show était ritualisé comme dans une église. J’ai assisté à cela avec beaucoup de peine. Ces jeunes aiment et adorent la mauvaise chose.

Encore l’an dernier Katy affirmait entretenir des relations saines avec ses parents, mais cette année, les choses se sont détériorées. Plus elle s’enfonce dans l’occultisme, plus elle s’éloigne des siens, pour ne fréquenter que ses semblables.

Avant d’être une méga star, Katy chantait à l’église où elle affirmait même régulièrement prier en langues.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

2 commentaires

  1. Que Dieu bénisse vraiment ce pasteur car il est un homme de Dieu, cette musique profane est entré de détruire la jeunesse…. revenez à Dieu chers amis rejettons les passions de là chair….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer