DiversSociété

Kenya: des prostituées veulent manifester contre le manque de préservatifs

Les prostituées du comté de Mombasa, au Kenya ont menacé d’organiser des manifestations ce jeudi 8 juillet contre le manque de préservatifs dans les établissements publics de santé.

Exprimant leur doléance par l’intermédiaire de Nkoko Injuu Africa, une organisation communautaire qui défend les droits des travailleuses du sexe dans la région côtière, les prostituées ont déclaré qu’elles risquaient de contracter le VIH/SIDA. La directrice exécutive du groupe, Maryline Lain, a déclaré:

Publicité

«Si rien ne change d’ici la fin de demain, nous descendons dans la rue. Les préservatifs sont distribués gratuitement par le gouvernement, mais pourquoi ne les obtenons-nous pas ? Nous avons besoin de ces réponses. Nous avons organisé une série de réunions avec les bureaux concernés, mais au moment où nous parlons, ils ne nous ont pas fourni de préservatifs et, comme vous le savez, l’utilisation de préservatifs correctement et systématiquement réduit le risque de contracter le VIH. »

Le coordinateur côtier du Conseil national de contrôle du sida, Omari Mwanjuma, qui a réagi à la menace de protestation, a déclaré que des préservatifs sont disponibles dans les établissements publics, mais en nombre limité.

LIRE AUSSI: Ghana : les prostituées décident “d’affamer” de sexe les policiers pour 5 ans

Mwanjuma a dit ensuite: “Je suis conscient qu’il y a des stocks de préservatifs dans toutes les formations sanitaires.  Le seul souci, c’est qu’ils ne durent pas longtemps. »

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page