Monde
A la Une

Le Kimjongunisme : Kim Jong-un demande aux Nord-Coréens de le vénérer

Kim Jong-un a été accusé de défier l’humilité typique d’un dirigeant nord-coréen en mettant en avant sa propre idéologie afin que le public le vénère plutôt que ses prédécesseurs.

Le dirigeant suprême de la Corée du Nord, Kim Jong-un, veut être vénéré avec sa propre idéologie.

Dans une tentative de sortir de l’ombre de ses prédécesseurs, le dictateur met en avant le « Kimjong-unisme », qui le salue comme un « grand chef. »

Les portraits de son père et de son grand-père dans la capitale Pyongyang ont été retirés afin de présenter Kim Jon-un comme étant sans égal dans sa position de pouvoir.

Le grand-père de l’homme de 37 ans, Kim Il-sung, a fondé le pays en 1948 et est devenu le troisième dirigeant politique le plus ancien du XXe siècle.

D’après l’agence d’espionnage sud-coréenne, Kim espère que son image et sa réputation pourront surpasser celles du Premier ministre d’origine et de son père, Kim Jong-il, qui l’a suivi.

Des rapports affirment que le terme « Kimjongunisme » est promu dans les cercles gouvernementaux et que les médias d’État appellent Kim « Grand Leader », terme qui n’était auparavant utilisé qu’en référence à Kim Il-sung.

Selon les experts, la promotion d’une idéologie d’autoglorification est une étape majeure et sans précédent dans l’éloignement de l’humilité habituelle qui a sous-tendu le leadership de la Corée du Nord.

Fyodor Tertitskiy, de l’université Kookmin à Séoul, a déclaré à NK News : « Le signal ne peut être plus clair. Kim Jong-un n’aime pas certains aspects du système que son père et son grand-père ont mis en place, en particulier celui qui lie la légitimité du successeur à sa déférence envers ses prédécesseurs. Le dirigeant actuel veut être son propre autocrate. »


Les médias nord-coréens n’utilisent pas encore le terme « Kimjongunisme », mais le Service national de renseignement a fait état de sa promotion à huis clos auprès des députés à Séoul la semaine dernière.

Le « Kimilsungisme » décrivait l’idéologie du grand-père de Kim vers la fin de son règne dans les années 1970 et a été suivi par le « Kimilsungisme-Kimjongilisme. »

Crédit photo : lailasnews

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page