EuropeSport

La réponse de Yaya Toure à ses détracteurs

Ayant offert une très belle prestation lundi lors de la première journée du championnat Anglais avec un doublé à l’appui, l’international ivoirien Yaya Touré  a profité pour lever le silence sur tout ce qui se dit sur lui depuis un bon moment.

Publicité

Tandis que plusieurs personnes lui ont reproché de n’avoir pas été à la hauteur la saison dernière, Le sociétaire de Manchester City réfute cette critique, car il dit avoir fait une bonne saison, en marquant une dizaine de buts et en remportant également la CAN avec son pays.

« Il y a eu beaucoup de critiques à mon encontre, mais cela n’a pas été une mauvaise saison. J’ai marqué douze buts et j’ai gagné la CAN avec mon pays, ce n’est pas mal du tout. Je sais ce que je veux, je sais ce que je dois faire, je ne me soucie pas de ce que les gens disent de moi », a indiqué le capitane des éléphants, avant d’ajouter. « Je ne suis pas de retour, j’ai toujours été là. » affirme le frère de Kolo Touré

Yaya Touré a inscrit deux des trois buts de Manchester City  face à West Bromwich (3-0), lors de la première journée de la premier league. Un signe évident qu’il demeure le maître à jouer des Citizens.

Tags

Hippolyte YEO

Hello, Je suis Pharel Hippolyte YEO, passionné d'High-Tech et de culture. Sur AfrikMag, je vous donne des news fraiches concernant les innovations technologiques en Afrique, le Showbiz africain et la vie de la diaspora africaine. hyeo@afrikmag.com

Articles similaires

4 commentaires

  1. Yaya tu reste le meilleur de City, et la fierté de l’Afrique maintenant, tu n’a plus de concurrent vas-y nous sommes derrière toi

  2. ouiiiiii bien dit mn champion,dit lais mn pro le baobab es tjrs là, bientot le 5me BALON D’OR pr super Y4Y4 yapa lhmme pour toi capi bnne chance pr le rèste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer