Voici l’ambition de Ban Ki Moon s’il quitte son poste à l’ONU

5

Ban Ki Moon, secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (Onu) est en fin de mandat. Il passera le témoin à Guteres dans les semaines à venir. Mais, en attendant, le Secrétaire général de l’ONU pense déjà à l’après l’Onu.

En effet, comme tout politique, il nourrit l’ambition de devenir un chef d’Etat dans son pays, la Corée du Sud. Voilà un peu l’un de ses projets qu’il est en train de mijoter pour son pays. Déjà, il annonce qu’il sera candidat à la présidence de la Corée du Sud.

Publicité

M Ban Ki Moon a laissé entendre au cours d’une conférence de presse, qu’il va présenter de façon officielle, sa candidature la fin du mois de décembre 2016. Il entend retourner en Corée du Sud, son pays, en prélude à l’élection présidentielle qui devrait avoir lieu en décembre 2017.

Voici l’ambition de Ban Ki Moon s’il quitte son poste à l’ONU

“Le scrutin pourrait avoir lieu dans soixante jours si la cour constitutionnelle sud-coréenne confirme une décision du Parlement de mettre en accusation la présidente, Park Geun-Hye impliquée dans un trafic d’influence scandale,rapporte la BBC.

Ban Ki-moon est le huitième Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies. Il s’est fixé comme priorité de rassembler les dirigeants du monde autour de nouveaux enjeux mondiaux, tels que le changement climatique et les bouleversements économiques, ou encore les pandémies et les problèmes croissants liés à l’alimentation, à l’énergie et à l’eau. Il a voulu établir des passerelles, être la voix des plus pauvres et des plus vulnérables et renforcer l’Organisation elle-même.

Le Secrétaire général est né en République de Corée le 13 juin 1944. Il a obtenu sa licence en relations internationales à l’Université nationale de Séoul en 1970. En 1985, il a obtenu une maîtrise en administration publique de la Kennedy School of Government de l’Université Harvard.

Voici l’ambition de Ban Ki Moon s’il quitte son poste à l’ONU

Au moment de son élection au poste de Secrétaire général de l’ONU, M. Ban était Ministre des affaires étrangères et du commerce de la République de Corée. Au cours de ses 37 ans de carrière au Ministère, il a servi, entre autres, à New Delhi, à Washington et à Vienne, et occupé différents postes dont celui de conseiller du Président en matière de politique étrangère, de conseiller principal du Président en matière de sécurité nationale, de Vice-Ministre chargé de la planification de la politique et de Directeur général aux affaires américaines.

Publicité


Ban a commencé à travailler avec l’Organisation des Nations Unies en 1975, lorsqu’il était fonctionnaire à la Division des Nations Unies du Ministère des affaires étrangères de la République de Corée. Ces activités se sont étendues au fil des années lorsqu’il a été Président de la Commission préparatoire de l’Organisation du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires ou chef de cabinet pendant la présidence de l’Assemblée générale des Nations Unies assurée par la République de Corée en 2001-2002. M. Ban a également activement contribué aux questions ayant trait aux relations intra coréennes.

Le Secrétaire général parle l’anglais, le français et le coréen. Il est marié à Mme Yoo (Ban) Soon-taek, qu’il a connue au lycée en 1962, et avec qui il a eu un fils, deux filles et quatre petits-enfants. Depuis 2007, Mme Ban se consacre à la santé des femmes et des enfants, notamment aux questions ayant trait à l’autisme, à l’élimination de la violence contre les femmes et à la campagne visant à empêcher la transmission materno-fœtale du VIH/sida.

Yao Junior L

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

5 commentaires

  1. Avatar

    c’est vraiment cool. Ban courage ce n’est pas facile lorsqu’on quitte à un poste. Tu as bien fait, tout mes félicitations. Que ton successeur fait mieux que toi et pas moins. Longue vie.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
#####: US
X