Cameroun

Cameroun: Le ministre Fame Ndongo nomme une enseignante décédée à Maroua

Alors qu’elle est décédée depuis la fin du mois d’Octobre 2017, Pr Marcelline Teyabé épouse Dama a été nommée par le ministre de l’enseignement supérieur, le Professeur Jacques Fame Ndongo, comme chef de département de linguistique, des sciences du langage et de la communication à l’université de Maroua dans la région de l’extrême-Nord.

C’est en signant un arrêté portant nomination des responsables dans les universités d’Etat le 07 mars dernier que Jacques Fame Ndongo a malencontreusement proposé une enseignante d’université décédée il y a quelques mois.

Publicité

D’après nos confrères du quotidien l’œil du Sahel, cette  maladresse se justifie par le fait que certaines nominations sont souvent bloquées pendant plusieurs mois au niveau du premier ministère « Il faut savoir que le MINESUP fait des propositions de nominations et les envoie au service du premier ministre pour avis. Le plus souvent, les propositions de nomination passent pas avant que l’on n’y appose le fameux cachet. C’est pour cela qu’il arrive que les morts se retrouvent sur les arrêtés de nomination parce que les propositions ne sont pas réactualisées avant que le visa ne soit apposé  ».

Rencontré à Yaoundé, un responsable du ministère de l’enseignement supérieur, a expliqué que les nominations avaient  été faites depuis 6 mois et n’avaient pas été actualisées. C’est ce qui explique que le nom de la défunte Professeure Teyabé Marcelline se retrouve dans cette liste des nominations.

Notons que ce n’est pas la première fois que le ministre Fame Ndongo est confronté à une telle situation. L’on se souvient que le 21 Août dernier, Monsieur le ministre s’était illustré dans ce même exercice en nommant le Dr Thierry Ebelle au poste de chef service de la programmation, alors que ce dernier était mort et inhumé depuis quelques mois.

Publicité 2

Un enseignant de l’université de Yaoundé sous couvert de l’anonymat interrogé par Afrikmag, a déclaré que “C’est la preuve que le ministre Fame Ndongo est loin des réalités des universités”. “S’il avait un œil sur ce qui se passe dans les universités, il saurait que la professeure Teyabé Marceline n’est plus de ce monde”, a-t-il ajouté.

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page