CinémaCulture & LoisirsShowbiz
A la Une

“Les films de Nollywood promeuvent le rituel de l’argent et les enlèvements”, dixit un ministre nigérian

Sans aucun doute, l’un des thèmes communs à Nollywood reste les rituels d’argent. Bien que de telles histoires puissent être divertissantes, en particulier avec les manipulations mystiques qu’elles contiennent, le ministre des Travaux publics et du Logement et ancien gouverneur de l’État de Lagos, Babatunde Fashola, a demandé au cours de la semaine aux cinéastes de cesser de relater de telles histoires, car, selon lui, le rituel d’argent est un mythe.

L’ancien gouverneur de l’État de Lagos qui l’a révélé lors de son discours sur le thème «Insécurité: Agir contre le crime organisé» lors de la 4e conférence / conférence publique annuelle organisée par United Action for Change a exhorté les cinéastes à modifier le récit pour sauver des vies innocentes.

Publicité

Fashola a ajouté que les affirmations selon lesquelles des parties humaines seraient transformées en argent sont un mythe et ne devraient pas être encouragées dans les films.

Dans son discours, le ministre affirme:
«Certaines personnes croient que si vous obtenez la tête d’un homme ou des parties du corps d’une femme, elles pourraient être transformées en argent. Ce n’est pas vrai! Et quand vous demandez aux gens qui y croient s’ils l’ont déjà vu, ils vous disent que quelqu’un a dit qu’ils l’avaient vu.”

«Cependant, c’est devenu une croyance renforcée à travers le divertissement, les médias sociaux et Nollywood. Comment la tête humaine peut-elle rapporter de l’argent? L’argent c’est du papier inventé par l’homme, pas par Dieu. Ils mettent le papier dans une machine pour imprimer ce que nous appelons de l’argent et c’est le seul endroit d’où vient l’argent.”

«Mais le défi est le système de croyances. Pensez simplement au nombre de personnes qui ont disparu – par enlèvement – parce que certaines personnes croient que cela existe. La police pourrait nous dire le nombre de personnes appréhendées avec des parties humaines, comme des crânes. Ce système de croyance doit disparaître.”

“Par conséquent, nous tous, y compris ceux qui réalisent les films, devons inverser l’histoire et commencer à vendre une nouvelle histoire selon laquelle l’argent est imprimé par une machine et non par d’autres moyens que les rituels de l’argent.”

Publicité 2

Fashola a également déclaré que les allégations selon lesquelles les dessous des femmes étaient utilisées pour des rituels d’argent étaient fallacieuses car il n’y avait aucun lien entre le papier et le coton.

Il ajouta:
«Ce n’est pas vrai, ou comment cela se produit-il? Quel est le lien entre le papier (argent) et le coton (dessous) ou bien quelqu’un a-t-il déjà vu de l’argent issu de coton? Ceux d’entre nous qui ont de l’influence et de l’autorité doivent prendre position pour inverser ce type de croyances. »

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page