Culture & LoisirsPeople

Majid Michel: “Je ne vois rien de mal au cannabis, c’est fait par Dieu »

L’acteur ghanéen devenu évangéliste, Majid Michel a lancé un appel pour la légalisation et la commercialisation de l’usage du cannabis dans son pays.

Lors d’une interview avec Kent Mensah sur la radio Asaase, l’acteur renommé a noté que le cannabis est une plante créée par Dieu et ne voit rien de mal à l’utiliser.

J’ai déjà consommé de la drogue. J’ai pris des drogues dures. Je ne parle pas de cannabis. Je ne vois rien de mal au cannabis, ça a été créé par Dieu.», a-t-il déclaré. 

Racontant son expérience avec la drogue il y a des années, l’acteur a déclaré qu’il n’avait jamais vu quelqu’un faire une overdose de cannabis.

Je n’ai jamais entendu parler de quelqu’un qui a fait une overdose d’herbe… J’ai fait des choses avec de l’herbe. J’ai pris de la cocaïne et du LSD (diéthylamide de l’acide lysergique) J’ai pris d’autres drogues que si je vous disais tout de suite, vous ne pourrez pas prononcer. C’était il y a des années et je n’ai pas eu de mal à le surmonter », a-t-il déclaré.

Il a cependant conseillé aux personnes de moins de 25 ans de ne pas se livrer à l’utilisation du cannabis. Il a suggéré de brasser et de boire le cannabis plutôt que de le fumer normalement.

Peut-être à cause de la fumée… c’est peut-être pourquoi, sur le plan de la santé, il est conseillé aux gens de le brasser et de le boire parce que ce n’est pas mal du tout. Vous buvez des thés, n’est-ce pas », a-t-il dit.


Malgré son soutien à la légalisation du cannabis, Majid Michel a exhorté le gouvernement ghanéen à assumer l’entière responsabilité avant de prendre de telles mesures.

LIRE AUSSI: « Je n’aime pas aller à l’église »: l’évangéliste Majid Michel fait une surprenante révélation

Je suis complètement pour, mais encore une fois, avant que quoi que ce soit ne soit légalisé, le gouvernement doit s’assurer qu’il est prêt à assumer ses responsabilités et doit épuiser les conséquences qui se réalisent avec la légalisation du cannabis avant que la décision ne soit prise. Avant que le gouvernement ne décide d’adopter une loi pour la légalisation de l’herbe, il doit s’assurer qu’il a épuisé toutes les voies possibles… en apprenant des pays qui l’ont fait. Si le gouvernement n’est pas prêt à assumer la responsabilité des conséquences [de la légalisation de l’herbe], alors il ne devrait pas prendre cette décision. », a ajouté Majid. 

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page