SantéSénégalSport

Mondial 2018 : La présence d’un français dans l’équipe médicale du Sénégal dérange

Pour les besoins du mondial, l’équipe nationale du Sénégal ne laisse en rade aucun détail. C’est ainsi que, dans l’équipe médicale des Lions, on accueille un nouveau membre.

Il s’agit de Pierre Vespignani, le Kinésithérapeute de l’AS Nancy, qui avait intégré le staff médical en Septembre lors de la double rencontre avec le Burkina. Il vient d’avoir confirmation de sa participation au mondial avec le Sénégal.

« Je m’entends bien avec le médecin de l’équipe de France, Franck Le Gall. C’est lui qui a glissé mon nom parmi d’autres auprès de la sélection sénégalaise. Lorsque l’opportunité s’est présentée concrètement, ça m’a tout de suite emballé. C’est une superbe expérience à vivre. J’en ai eu la confirmation après toutes les discussions que j’ai pu avoir avec les dirigeants et le staff du Sénégal. », a-t-il laissé entendre.

Publicité

Cette opportunité, Pierre Vespignani l’a saisie, avant tout parce que cela n’entrave pas son travail à l’AS Nancy.

« Tout le monde au club m’a dit de foncer. C’est en plus compatible avec mon job à l’ASNL tout au long de la saison. Je ne quitterai la Forêt de Haye que lors des trêves internationales, lorsqu’il n’y aura pas de match au programme de l’équipe pro. Pour les soins pendant cette période, il y aura mon collègue Philippe Saffroy et les autres kinés du centre de formation qui auront la gentillesse de donner un coup de main», a-t-il éclairci.

Publicité 2


Les kinésithérapeutes sénégalais en colère

Mis devant le fait accompli, l’association sénégalaise des kinésithérapeutes et rééducateurs crie au scandale. Pour le président de l’association, Cheikh Seck, ce choix n’est pas judicieux car les Lions ont toujours été accompagnés par des kinésithérapeutes locaux pour des soins professionnels. « La Confédération africaine de football (Caf) a donné des moyens énormes dans le cadre de la prise en charge des footballeurs, donc pourquoi aller chercher de l’expertise internationale alors qu’on peut former et accompagner nos propres médecins ».

Tags

Fatou Oulèye SAMBOU

Bonjour Je suis journaliste-productrice sénégalaise. J'aime parler d'actualité, de culture, et de sport. Je suis une passionnée de la vie et de ses merveilles: les voyages, le monde digital, le tourisme, le cinéma et la musique. Je vois toujours le bon côté des choses. Je vous donne rendez-vous sur Afrikmag pour des infos de qualité. fifi.sambou@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer