DiversSociété

Mozambique: l’Etat islamique revendique le massacre des chrétiens dans le Nord-Ouest du pays

Le groupe terroriste, l’Etat islamique s’est vanté d’avoir “tué des dizaines de forces armées mozambicaines et de chrétiens » lors d’une attaque de plusieurs jours près d’une importante usine à gaz dans le nord-est du pays.

Lors de l’assaut qui a débuté le mercredi 24 mars et a duré jusqu’au lundi 29 mars, des dizaines de personnes ont été tuées, dont un entrepreneur britannique anonyme, décédé lorsqu’un convoi d’évasion d’un hôtel a été pris en embuscade par les terroristes.

Publicité

Dans un nouveau communiqué publié par son agence de presse Amaq, l’Etat islamique a revendiqué la responsabilité en publiant une photo des militants du groupe célébrant la prise de la ville de Palma. 

Mozambique: l'Etat islamique revendique le massacre des chrétiens dans le Nord-Ouest du pays

L’Etat islamique a allégué que 55 personnes avaient été tuées, mais ce chiffre n’a été vérifié par aucune agence médiatique de premier plan.

Des histoires d’horreur ont émergé lundi alors que certains survivants se sont mis en sécurité et ont établi des contacts avec leurs proches, mais des dizaines d’expatriés sont toujours portés disparus.

Soixante personnes ont été laissées dans un convoi de 17 véhicules qui a été pris en embuscade vendredi, mais seuls sept des véhicules ont dépassé les militants qui les attendaient.

Le sort de ceux qui se trouvaient dans les voitures qui se sont échappés, et des 100 personnes qui sont restées au lodge, est encore inconnu au moment de la publication.

Un petit avion des Nations Unies transportant des adultes et des enfants – dont un bébé d’un an blessé – est arrivé lundi à l’aéroport de Pemba, la capitale provinciale du pays.

Selon l’agence de presse Lusa, une balle a frappé la jambe du bébé alors qu’il était dans les bras de sa mère pendant qu’ils fuyaient les rebelles.

Philip Mawer, du Royaume-Uni (photo ci-contre), n’a pas été entendu depuis qu’il a tenté de fuir l’attaque. Alors même que les expatriés ont tenté d’évacuer via la mer vendredi, les plans ont été contrecarrés alors que des militants patrouillaient sur la plage de l’hôtel.

Mozambique: l'Etat islamique revendique le massacre des chrétiens dans le Nord-Ouest du pays

Jeudi dernier, vingt-cinq personnes avaient été transportées par avion hors du pays, mais le lendemain, les insurgés ont avancé, rendant le sauvetage par voie aérienne impossible.

Publicité 2

“Ils paniquaient de ne pas survivre une autre nuit, personne ne venait les chercher, a déclaré Johann Anderson, qui communiquait avec le groupe depuis une zone sécurisée appartenant au géant français de l’énergie Total, au Times.

Al-Shabab, un groupe djihadiste affilié à l’Etat islamique et n’ayant aucun lien avec les militants somaliens, a fait des fureurs à Cabo Delgado, au nord-est du Mozambique, et s’est emparé du port stratégique de Mocimboa da Praia en août avant la dernière attaque à Palma.

Les insurgés de l’EI se battent contre les valeurs occidentales et chrétiennes alors qu’ils cherchent à installer une forme radicale d’islam et de charia dans le pays, ciblant les civils alors que les forces de sécurité luttent pour réprimer leur soulèvement.

Leurs attaques ont fait environ 2 600 morts et 670 000 ont fui leurs maisons, au Mozambique, créant une crise humanitaire.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page