Musique: Le chanteur Larry Cheick est mort

1

La musique Ivoirienne est à nouveau en deuil. Larry Cheick, l’un de ses plus anciens ambassadeurs est décédé ce vendredi, après plusieurs jours d’hospitalisation.

L’on ne reverra plus Larry Cheick sur les scènes ivoiriennes, encore moins dans les studios d’enregistrement. L’artiste qui était hospitalisé depuis plusieurs jours au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Cocody, à Abidjan, est décédé ce vendredi 5 juillet. En 2016, l’artiste a été amputé d’une jambe, des suites d’un cancer qu’il a traîné pendant longtemps.

Publicité

Musique: Le chanteur Larry Cheick est mort

Au CHU de Cocody, où il recevait des soins, l’auteur du titre a succès dans les années 90 « Feriman », était plongé dans un coma de quelques jours. Sa mort est intervenue alors qu’il venait de sortir de sa léthargie et avait commencé à redonner espoir a ses proches.

Rentré à Abidjan pour y continuer sa rééducation entamée en France, grâce notamment à Alpha Blondy, Diabaté Seydou a rangé le micro à jamais. Sa disparition est une grande perte pour la musique ivoirienne, particulièrement, le reggae. Larry Cheick comptait une dizaine d’albums à son actif, dont « Sarajevo crime » en 1984, « Code pénal » en 1993, « Djandjou Star », « les 10 commandements de Dieu » en 1994, et « procès » en 2002.

Hartman NCHO

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
#####: US
X