Nigeria

Nigeria : le beau-fils d’Aliko Dangote soutient le meurtre d’une étudiante pour avoir insulté le prophète Mahomet

Le capitaine Jamil Abubakar, fils d’un ancien inspecteur général de la police, Mohammed Abubakar, a déclaré que la punition pour blasphème est la mort dans de nombreuses religions.

Deborah Samuel, une étudiante chrétienne de l’État de Sokoto, a été lapidée à mort et brûlée par certains de ses camarades de classe musulmans pour avoir insulté le prophète Mahomet.

LIRE AUSSI: Nigeria : une élève battue à mort pour avoir insulté le prophète Mahomet

Jamil, un pilote qui est marié à la fille de l’homme d’affaires milliardaire Aliko Dangote, s’est exprimé sur cette affaire qui fait couler beaucoup d’encre et de salive.

« Dans l’islam, nous respectons l’Injil, le Taura, le Zabur, on ne nous a jamais appris à manquer de respect à l’un de ces livres ou à l’un des prophètes, d’Adam à Muhammad SAW et au Coran. La punition pour le blasphème c’est la mort dans la plupart des religions, y compris le christianisme. Respectez la religion des gens, c’est simple », a-t-il écrit dans un tweet.

Nigeria : le beau-fils d’Aliko Dangote soutient le meurtre d’une étudiante pour avoir insulté le prophète Mahomet

« Dans l’islam, le tribunal de la charia traite ces affaires. L’Islam a mis en place des règles et des règlements pour contrôler les actions et les motivations des gens, afin que ceux qui ont tort ne soient pas trompés et que la justice soit rendue de la bonne manière », a ajouté Jamil.

Nigeria : le beau-fils d’Aliko Dangote soutient le meurtre d’une étudiante pour avoir insulté le prophète Mahomet

Un journaliste a remis en question le tweet de Jamil : « Je suis sincèrement choqué. Vous croyez vraiment que c’est normal de prendre la vie d’un autre pour un blasphème ? », a-t-il écrit.


Et Jamil a répondu : « Mon opinion personnelle n’a rien à voir avec les règles en place, Osi. Je ne les ai pas écrites, je ne suis pas le tribunal de la charia. Je vis selon la foi islamique. Je n’encourage pas la violence. La loi est la loi. Donc il ne s’agit pas de ce que je pense ! Les lois sont là pour en savoir plus sur le blasphème. »

Nigeria : le beau-fils d’Aliko Dangote soutient le meurtre d’une étudiante pour avoir insulté le prophète Mahomet

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

  1. Où se trouve l’insulte ? Est ce blasphématoire de déplorer qu’un organe de communication à vocation purement pédagogique ou didactique soit utilisé pour des sujets qui n’ont rien à faire sur cette plateforme ? La défunte ne s’adressait pas qu’à la communauté musulmane pour ceux des autres confessions religieux qui seraient tentés d’emprunter la même voie. C’est l’OBSCURANTISME RELIGIEUX d’une certaine confession qui a cours au Nigeria qui a encore conduit à ce genre de drame. A quand le réveil chrétien contre ces assassins ? Pourquoi ne laisse t’on pas le prophète Mahomet démontrer sa toute grande puissance en punissant lui même ceux que l’on dit le blasphémer ?
    Autant je n’approuve pas que l’on fasse n’importe quoi à propos des religions car il faut respecter la religion des uns et des autres, autant je condamne de la plus grande et de la plus ferme énergie ces comportements barbares de tous les obscurs croyants. Pourquoi ne laisse t’on pas la justice régler ces problèmes si l’on s’estime heurté ?
    Que les responsables de ce n-ième soient poursuivis et condamnés à une lourde peine ? L’Etat du Nigéria ne doit pas laisser des obscurantistes bigots prendre le dessus sur la justice en laissant ces crimes illégitimes prospérer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page