R.D Congo

RDC : Un « bébé miracle » survit à l’épidémie d’Ebola

Une petite fille qui avait été admise dans un centre de traitement d’Ebola six jours seulement après sa naissance s’est remise du virus, ont annoncé les autorités sanitaires de la République démocratique du Congo.

Le bébé est maintenant le plus jeune survivant au monde de ce que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) appelle la deuxième épidémie d’Ebola la plus mortelle au monde.

Publicité

La mère du bébé est décédée du virus pendant l’accouchement. Les autorités sanitaires affirment que le bébé est un « jeune miracle. »

Elle a été libérée par l’hôpital de la ville de Beni, au nord du pays, mercredi, où elle avait reçu des soins 24 heures sur 24 pendant des semaines. Elle est rentrée chez elle dans les bras de son père et de sa tante.

Peu de cas d’infection chez les bébés ont été signalés, mais les experts soupçonnent que la transmission pourrait se faire par le lait maternel ou par contact étroit avec des parents infectés, selon l’agence de presse Associated Press.

L’Ebola est généralement transmis par les fluides corporels infectés. Les enfants représentent aujourd’hui plus d’un tiers de tous les cas, selon l’agence des Nations Unies pour l’enfance.

Selon l’OMS, 426 cas au total ont été signalés à Beni et dans ses environs. Plus de 11 000 personnes sont mortes et plus de 28 000 ont été infectées en Afrique de l’Ouest entre 2014 et 2016. C’est l’épidémie la plus mortelle depuis sa découverte en 1976.

Crédit photo : bbc

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer