USA

Rihanna au tribunal correctionnel de Paris pour plagiat? (vidéo)

James Clar, un artiste américain, accuse Rihanna d’avoir plagié l’une de ses installations dans son clip sur sa chanson « Rockstar 101». Selon le designer américain, c’est depuis 2006 qu’il avait créé une œuvre appelée « you and me », à l’aide d’une plaque suspendue à l’horizontale avec des lettres en bois et des tubes fluorescents qu’on appelle vulgairement « néons ».

Dans le clip de Rihanna sur sa chanson « Rockstar 101», apparait les mots « Rock and star ». Aux yeux de James Clar, Rihanna a copié son œuvre, elle a juste modifié les mots, mais tout le fond reste le même.

Publicité

Lors de l’audience à la 31ème chambre du tribunal correctionnel de paris, l’artiste a réclamé cinq millions d’euros de dommages et intérêts à la chanteuse de la Barbade. Les 3 magistrats qui composent le tribunal ont visionné ledit clip de Rihanna.

Pour l’avocat de Rihanna Me Boiron, le plaignant n’a pas de véritable preuve de l’antériorité de son œuvre. Pourtant c’est une notion essentielle en matière de contrefaçon. James Clar en démontrant que son œuvre est un «dispositif original et inhabituel», le camp de Rihanna l’accuse de vouloir s’arroger «un monopole».

Rappelons que ce n’est pas la première fois que Rihanna est accusée de contrefaçon par un autre artiste. La dernière fois qu’elle avait été confrontée à une telle affaire, le dénouement avait été un accord financier aux Etats-Unis, qui selon elle ne veut pas dire qu’elle se reconnait coupable de plagiat.

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer