USA
A la Une

Sally Hemings : l’esclave qui a eu 6 enfants avec un président américain

Sarah « Sally » Hemings était une esclave du président Thomas Jefferson par le biais d’un héritage de sa femme, Martha Jefferson. Ne s’étant jamais mariée, Hemings a eu six enfants avec Jefferson, dont quatre ont vécu jusqu’à l’âge adulte.

Sally Hemings : l'esclave qui a eu 6 enfants avec un président américain

Sally Hemings est née dans le comté de Charles City, en Virginie, en 1773.  Elle était descendante d’une esclave africaine et d’un capitaine de mer anglais ; sa grand-mère Susana et John Wayles, le propriétaire de Susana.

Publicité

La mère d’Hemings, Betty, a également eu des enfants avec son maître, John Wayles. Wayles était avocat, marchand d’esclaves, planteur et beau-père de Jefferson. Wayles a migré de Lancaster, en Angleterre, vers la Virginie dans les années 1730.

Sally Hemings : l'esclave qui a eu 6 enfants avec un président américain

Sally Hemings est arrivée chez les Jefferson alors qu’elle était gamine. Vu qu’elle était métisse, elle a eu le privilège d’être employée de maison. Cela signifie qu’elle n’a pas eu à travailler dans les champs.  Elle était également infirmière, femme de chambre et couturière.

En 1784, Thomas Jefferson a été choisi comme envoyé américain en France.  Sa fille Martha (Polly) et Hemings l’ont accompagné dans ce voyage. Hemings était alors une adolescente.

La jeune femme est restée en France pendant 26 mois. L’esclavage a été aboli en France après la révolution de 1789. Par conséquent, Jefferson versait à Hemings 2 dollars par mois.  Hemings pouvait apprendre le français, accompagner Martha aux réunions officielles en tant que femme de chambre et séjourner dans la villa de Jefferson le week-end.

Hemings était légalement autorisée à demander sa liberté et à rester en France. À 16 ans, elle est tombée enceinte de Jefferson. Elle retourne aux États-Unis sous la promesse que l’enfant sera libéré (de l’esclavage) lorsqu’il aura 21 ans. Hemings souhaitait également être près des membres de sa famille immédiate qui se trouvaient aux États-Unis. Jefferson était veuf à cette époque.

À son retour aux États-Unis, leur enfant, Harriet, est morte le 7 décembre 1797. Ils eurent ensuite Beverley Hemings, Thena, Harriet Hemings II, Madison Hemings et Eston Hemings. Toutes ces naissances ont été enregistrées dans le livre d’esclaves de Jefferson.

Tous les enfants d’Hemings étaient autorisés à vivre dans la plantation de Jefferson appelée Monticello, même après sa mort. Ses filles, Beverley et Harriet, ont quitté Monticello. Harriet reçut de l’argent pour se rendre dans le Nord.

Les fils, Madison et Eston, ont épousé des femmes de couleur libres à Charlottesville. Ils se sont ensuite installés à Chillicothe, dans l’Ohio. En raison de la loi sur les esclaves fugitifs de 1850 et d’un risque accru d’être repris en esclavage, ils se sont installés à Madison, dans le Wisconsin. Eston a changé son nom en Eston H. Jefferson. Lui et Madison ont vécu dans une communauté blanche.

Publicité 2

Hemings ne fut pas mis aux enchères et fut autorisé à vivre librement à Charlottesville.  Elle a vécu à Monticello jusqu’à sa mort en 1835.

Des archéologues ont retrouvé la chambre cachée de Sally Hemings

Celle qui aurait porté au moins six des enfants illégitimes du président a toujours vécu dans l’ombre de son maître. Aucun portrait de Sally n’a résisté au temps, mais sa chambre personnelle vient de sortir de terre. Les archéologues ont en effet retrouvé la pièce où vivait, dans des conditions encore mystérieuses, la maîtresse du président dans sa résidence de Monticello, en Virginie, rapporte CBS News. Ce fut une petite pièce accolée à la chambre du président. 4,5 mètres de large sur 4 mètres de long, pas de fenêtre… La chambre de Sally Hemings était loin d’être un palace.

Sally Hemings : l'esclave qui a eu 6 enfants avec un président américain
Sally Hemings : l'esclave qui a eu 6 enfants avec un président américain
Sally Hemings : l'esclave qui a eu 6 enfants avec un président américain

Crédit photo : facetofaceafrica

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer