Technologie

Samsung s’en tire bien malgré le fiasco du Note 7…Explications!

Après le fiasco enregistré lors de la sortie du Galaxy Note 7, le géant mondial de la téléphonie reste confiant sur ses chiffres d’affaires. Samsung a enregistré un bénéfice d’exploitation de 9.200 milliards de wons (7,8 milliards de dollars) sur le trimestre écoulé, selon cette première estimation.

Il s’agirait du meilleur résultat obtenu depuis le troisième trimestre 2013, lorsque Samsung avait dégagé un résultat d’exploitation de 10.200 milliards de wons. L’action de Samsung a grimpé de 1,9% à l’annonce de ces prévisions.

Publicité

Cette prévision est largement au-dessus des attentes des analystes, qui tablaient sur un bénéfice d’exploitation de 8.400 milliards de wons au quatrième trimestre. “C’est largement au-dessus des attentes du marché”, a déclaré à l’AFP Greg Roh, analyste chez HMC Investment Securities. Le chiffre d’affaires du quatrième trimestre est estimé à 53.000 milliards de wons, en léger repli de 0,6% sur un an, selon un communiqué.

Samsung sauvé par les puces
Le groupe a pu compenser le fiasco phénoménal du Galaxy Note 7 grâce à la bonne tenue de ses ventes de puces mémoire et d’écrans pour smartphones. Les prix des puces mémoire sont montés en flèche, tirés par la forte demande pour des appareils mobiles plus puissants, indique Kim Dong-Won, analyste chez Hyundai Securities. Samsung domine le marché des 3D NAND, puces mémoire plus rapides et à grande capacité.

Le groupe a aussi bénéficié des bonnes ventes d’écrans pour smartphones, estiment les analystes, ainsi que d’un effet de change favorable du fait de la baisse du won, Samsung se faisant essentiellement payer en dollar.

“Le groupe a profité d’une demande importante en puces et de fortes ventes de ses écrans dernier cri pour smartphones qui utilisent des diodes électroluminescentes organiques (OLED)”, a expliqué M. Roh.

Le bad buzz Note 7
Début septembre, le premier fabricant mondial de smartphones a été contraint d’ordonner le rappel planétaire de 2,5 millions de Note 7 parce que plusieurs spécimens avaient pris feu ou explosé. L’impact de cette crise aurait pu être contenu si certains des appareils distribués en remplacement des premiers modèles défectueux n’avaient pas eux aussi commencé à s’enflammer, poussant Samsung à abandonner en octobre la production de ce qui devait être un produit phare.

Publicité 2


L’appareil était destiné à concurrencer l’iPhone du grand rival américain Apple et son retrait a été dévastateur pour une entreprise habituée à être considérée comme le nec plus ultra de la technologie. Fin octobre, Samsung Electronics a annoncé une baisse de 30% de son résultat opérationnel au troisième trimestre.

Le rebond attendu au quatrième trimestre laisse penser que le géant sud-coréen pourrait se relever plus rapidement que prévu après l’affaire du Galaxy Note 7.

Hippolyte YEO

Hello, Je suis Pharel Hippolyte YEO, passionné d'High-Tech et de culture. Sur AfrikMag, je vous donne des news fraiches concernant les innovations technologiques en Afrique, le Showbiz africain et la vie de la diaspora africaine. hyeo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer