CoronavirusSanté
A la Une

Selon des chercheurs chinois, le coronavirus pourrait revenir chaque année

Ne sortirons-nous donc pas de cette crise à coronavirus? Les découvertes et les déductions sont nombreuses et inquiétantes souvent. Une nouvelle thèse vient le confirmer. Le coronavirus va revenir chaque année selon des scientifiques chinois.

Cette nouvelle ne vient certainement pas arranger la sérénité tant vantée aux populations. Le nouveau coronavirus, selon des chercheurs de la Chine ne s’en ira pas aussi rapidement et pourrait probablement réapparaître chaque année au même titre que la grippe, soit par vagues.

Selon le directeur de l’Institut de biologie des agents pathogènes du principal institut de recherche médical chinois, M. Jin Qi, «Il s’agit très probablement d’une épidémie qui coexiste avec les humains depuis longtemps, devient saisonnière et se maintient dans le corps humain».

A l’entendre, le nouveau virus se comporterait à ce jour comme son cousin proche,  » le SRAS, il y a 17 ans, car il infecte certaines personnes sans provoquer de symptômes évidents comme la fièvre » rapporte le site Bloomberg cité par Cnews. Il serait donc très peu probable de détecter des porteurs si ceux-ci ne présentent pas de symptômes, selon le groupe de scientifiques à Pékin.

Ils en veulent pour preuve la Chine qui continue à trouver très régulièrement des personnes porteuses et cependant asymptomatiques de coronavirus. Et ce, malgré les strictes mesures prises par le gouvernement pour freiner la propagation de la maladie.

Le mois dernier, Anthony Fauci, le directeur de l’Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses, avait lui aussi déclaré que le nouveau coronavirus pourrait devenir une maladie saisonnière.


Les chercheurs ont par ailleurs répondu à la thèse sur la supposée résistance du covid-19 à la chaleur, thèse qui avait été soutenue par le président américain Donald Trump. «Le virus est sensible à la chaleur, mais à partir du moment où il est exposé à 56 degrés Celsius pendant 30 minutes, et le temps ne va jamais devenir aussi chaud», a affirmé Wang Guiqiang, chef du département des maladies infectieuses du premier hôpital de l’Université de Pékin.

Le dernier bilan du Covid-19 en Chine fait état de 84 347 cas confirmés avec 77 578 guérisons et 4 643 décès.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page