Culture & LoisirsGhanaMusiquePeople

“Si Beyoncé est Satan, je suis heureuse de l’adorer”, dixit une journaliste ghanéenne

Une journaliste ghanéenne, Bridget Otoo a réagi aux nombreuses perceptions de certaines personnes envers les symboles et signes manifestés par la chanteuse américaine , Beyoncé dans ses récentes vidéos sur l’album «Black Is King» qui suscite la controverse.

Après la sortie du clip de Already de Beyoncé qui mettait en vedette le chanteur ghanéen Shatta Wale et le sud africain Major Lazer, une partie du public s’est lancée dans des critiques acerbes sans fondement selon lesquelles les vidéos imitent l’occultisme et ont une connotation satanique.

Publicité

Cette perception a d’abord été relayée par un prédicateur qui a attiré l’attention et l’intérêt du public car reprochant à Beyoncé d’avoir consacré un album à la glorification du satanisme.

Suite à cela , la journaliste Bridget Otoo a déclaré que même si Beyoncé est Satan, elle est prête à l’adorer.  

Si Beyoncé est Satan, je suis heureux de l’adorer.[…]”.

“Si Beyoncé est Satan, je suis heureuse de l'adorer”, dixit une journaliste ghanéenne

Elle était également mécontente du fait que les gens voient toujours le côté sombre des choses, même s’il n’y en a pas.

Bridget a également été surprise de la pensée des gens et a exprimé son choc et s’est demandé si leur esprit pouvait être désabusé ou fumigé afin qu’ils puissent avoir des pensées positives.

Le 31 juillet 2020, Beyoncé a publié les visuels tant attendus des chansons de son album et le clip vidéo Already présentait la star ghanéenne Shatta Wale.

 La vidéo a déjà des millions de vues, ce qui indique clairement la bonne nouvelle que l’album a largement été un succès.

Le mois dernier, K.W. Miller, un politicien américain et candidat aux élections législatives, a affirmé que Beyoncé est un disciple de satan.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page