AfriqueCôte d'IvoireMusiquePolitique

« Si le 3è mandat passe en Guinée, la Côte d’Ivoire, le Sénégal vont essayer », Tiken Jah Fakoly

L’artiste Reggae ivoirien Tiken Jah a donné sa réaction face à la situation politique qui se déroule actuellement en Guinée où l’opposition a manifesté pour dire « non » à un troisième mandat du président actuel Alpha Condé.

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, l’interprète de “Le pays va mal” a estimé que si le président guinéen arrive à obtenir un troisième mandat, la situation pourra se répéter en Côte d’Ivoire, au Sénégal puis au Mali.

Publicité
« Si le 3è mandat passe en Guinée, la Côte d’Ivoire, le Sénégal vont essayer », Tiken Jah Fakoly

« (…) Nous devons continuer le combat, il ne doit pas avoir de 3e mandat en Afrique de l’ouest, si ça passe en Guinée, la Côte d’Ivoire va essayer, si ça passe en Côte d’Ivoire, le Sénégal va essayer, si ça passe au Sénégal, le Mali va essayer, etc… », a déclaré Doumbia Moussa Fakoly alias Tiken Jah traitant le président guinéen Alpha Condé de « Fou ».

Dans cet élément d’une minute 23 secondes, l’artiste a présenté ses condoléances aux familles des personnes décédées au cours de la marche de protestation de la semaine dernière en Guinée. Il a par ailleurs insisté sur le fait que le combat visant à empêcher un troisième en Afrique de l’ouest doit se poursuivre. Tiken Jah Fakoly a appelé toutes les personnes qui sont prêtes à se battre pour qu’un troisième mandat n’ait lieu en Guinée, à continuer la lutte.

Le mercredi 16 octobre 2019, les autorités guinéennes ont fait savoir que dix personnes ont perdu la vie pendant les manifestations. Les marches qui ont commencé depuis le 14 octobre contre un possible troisième mandat d’Alpha Condé, avaient été interdites par les autorités. Les forces de l’ordre ont vivement réprimé ces protestations ce qui a entraîné plusieurs blessés ainsi que des morts.

Le mercredi 16 octobre, le ministre de l’Administration du territoire, le général Bouréma Condé avait reconnu que 9 personnes sont mortes dont huit dans la capitale et beaucoup de blessés. Le front national pour la défense de la constitution (FNDC) avait fait état de 10 manifestants décédés, 200 arrestations et 70 blessés.

Publicité 2


SANDRA KOHET

Je suis Sandra KOHET, Web Rédactrice à AfrikMag. Passionnée de Lecture, Cuisine et voyage. sandrakohet@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer