Asie

Syrie: Découvrez le témoignage émouvant d’un petit Syrien qui a perdu ses deux jambes dans une attaque de bombardiers

“Nous nous sommes cachés dans notre salon avec mes frères et sœurs et ma mère. Puis, une bombe a explosé, tout est devenu noir. Lorsque j’ai ouvert mes yeux, j’avais perdu mes deux jambes. Ils m’ont sorti des décombres et m’ont transporté à l’hôpital. Ma mère et ma sœur sont mortes”.

C’est un témoignage rempli d’émotion que le petit Abdulbasit Alsattuf raconte sur son lit d’hôpital alors qu’il a perdu ses deux jambes. En racontant son calvaire aux journalistes du site Anadolu, la voix du petit était tremblante. Il expliquait qu’au moment de l’attaque, il jouait devant la porte de leur maison, avec ses frères, ses sœurs et ses amis. Et c’est quand ils ont entendu les bruits des avions, qu’ils ont couru  vers la maison.

Publicité

Plus loin dans son témoignage, Abdulbasit Alsattuf tout en remerciant le président turc, Recep Tayyip Erdogan, au regard de l’aide reçue des autorités turques, dit: “Ce jour-là, j’ai eu très peur. J’espère que ceux qui nous ont fait vivre ces moments de terreur, à moi et à ma famille, vivront les mêmes.”

Agé seulement de 10 ans, le jeune garçon a perdu ses deux jambes suite à une attaque des bombardiers du régime de Bachar Al Assad. Le bombardement a eu lieu  dans la province syrienne d’Idleb. S’il a pu survivre, c’est grâce à la Fondation humanitaire internationale turque IHH (Droits de l’Homme et Libertés) qui l’avait transporté dans la province de Hatay, dans le sud de la Turquie.

Le papa du petit garçon, Mohammed Alsattuf (voir photo) assis à côté de son fils sur le lit d’hôpital, raconte les faits  les larmes aux yeux

Publicité 2


“J’étais à la maison au cours de l’attaque, les enfants jouaient dehors. Soudain, un hélicoptère est arrivé, les enfants ont couru à l’intérieur de la maison. Puis, l’appareil a largué une bombe baril. Celle-ci a causé l’effondrement d’une partie de notre maison. Moi j’étais du côté qui ne s’était pas effondré. Quand je suis sorti pour les retrouver, mon fils Abdulbasit n’avait plus de jambes. Ma fille de trois ans et ma femme étaient mortes””, rapporte le site Anadolu.

Yao Junior L

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer