Europe

Turquie: Les célébrations du nouvel an interdites sur la place Taksim

Les forces de sécurité en Turquie ont interdit les célébrations de la Saint-Sylvestre sur l’emblématique place Taksim d’Istanbul. Elles justifient cela en citant des préoccupations de sécurité, a rapporté mercredi l’agence de presse officielle Anadolu.

 

Les autorités ont noté l’attaque de 2016 par un membre de l’État islamique le 1er janvier à la discothèque Reina, qui a fait 39 morts.

Publicité

L’attaquant accusé, qui est en procès, a été filmé dans la région de Taksim avant de choisir d’attaquer des fêtards plus au nord dans la ville. Ismail Kilic, le chef de la police du district de Beygolu, a déclaré que des mesures seraient mises en place dans les rues menant vers Taksim pour assurer un temps de paix.

 

Des manifestations déjà interdites

Taksim a été le théâtre de manifestations antigouvernementales en 2013. Depuis, le gouvernement a interdit les manifestations des travailleurs le 1er mai sur la place, ce qui est d’une importance symbolique pour les mouvements de gauche en Turquie. En effet, le pays est presque entièrement musulman, mais le 1er janvier est un jour férié.

Certains éléments de la saison des fêtes de l’occident, tels que les arbres de noël et les ornements, se sont glissés dans les étalages publics durant cette période de l’année. Les islamistes ont repoussé ce développement. La Turquie a connu une vague d’attaques de la part de l’État islamique et de nationalistes kurdes extrémistes en 2015 et en 2016. La fusillade de la Reina a été la dernière attaque majeure.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page