À la UneFrancePolitique

Ukraine-Renseignement militaire/ Macron chasse un général français de son poste

La guerre en Ukraine fait des victimes collatérales en France. Emmanuel Macron n’est pas très content de la façon dont les militaires français l’ont renseigné avant le début de la guerre en Ukraine. Selon le journal français, l’Opinion, le premier responsable du renseignement militaire, le général Eric Vidaud, devrait en payer le prix. Sa tête justement est mise à prix et son départ sera acté sous peu.

D’après l’Opinion, les autorités françaises grincent des dents sur la manière dont l’armée leur a présenté la situation militaire en Ukraine. Ainsi alors que les Etats-Unis alertaient sur un imminent assaut russe sur l’Ukraine, l’armée française tempérait. Expliquant que Moscou ne franchirait pas la frontière. Pourtant, le déploiement des soldats russes se précisait de jour en jour. Le général Vidaud, un ancien de Saint-Cyr, âgé de 55 ans est pointé du doigt.

Le général Eric Vidaud, directeur du renseignement militaire, a même été publiquement désavoué par son chef d’Etat-major, le général Thierry Burkhard récemment. Le patron de l’armée française avait nettement reconnu que ses services, notamment la direction du renseignement militaire, avaient failli. « Le général Vidaud paierait le prix de certaines de certaines insuffisances sur la guerre en Ukraine, selon une source interne au ministère des Armées évoque des «briefings insuffisants» et un «manque de maîtrise des sujets», indique le journal.

Selon toute vraisemblance, le départ du général Vidaud lui a été signifié le mardi dernier. Mais le journal affirme que l’officier général blessé dans son amour propre a préféré démissionner rapidement. Vidaud voit sa carrière ainsi ternie par des analyses jugées approximatives sur la guerre en Ukraine. Ce militaire de carrière a occupé des postes stratégiques dans l’armée française, dont celui du Commandement des Opérations Spéciales. Le général Jacques de Montgros est pressenti pour prendre son poste, note l’Opinion.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page