MondeUSA

USA: un père abat sa fille après l’avoir confondue à un cambrioleur

Une lycéenne âgée de 16 ans a été tuée par balle par son père après avoir été prise pour un intrus, ont annoncé les autorités de l’Ohio, USA.

L’incident s’est produit aux premières heures du mercredi 29 décembre à Canal Winchester, à quelques kilomètres de Columbus. La police a déclaré qu’un appelant au 911 a signalé vers 4 h 30 du matin que quelqu’un avait été abattu dans sa maison après le déclenchement du système de sécurité. L’appelant a été identifié comme étant la mère de l’adolescente tuée. Lors de l’appel, elle disait aux autorités que sa fille a été abattue dans le garage par son père, qui croyait qu’elle était quelqu’un qui était entré dans la maison par effraction.

L’audio de l’appel capture le choc et la détresse des deux parents alors qu’ils supplient Janae Hairston, 16 ans, de se réveiller. Elle a été transportée d’urgence à l’hôpital Mount Carmel East, mais a succombé à ses blessures environ une heure plus tard.

Dans tous les cas, si vous êtes celui qui va appuyer sur la gâchette, il est vraiment important de savoir quelle est votre cible», a jugé utile de préciser un responsable de la police à la chaîne locale ABC6 Columbus, la capitale de l’État de l’Ohio, dans le nord du pays.

LIRE AUSSI: Afrique du Sud : un garçon de 7 ans abattu accidentellement par son cousin de 11 ans


«Nous sommes attristés par cette perte tragique et nous allons faire tous les efforts possibles pour soutenir les lycéens et les familles», a écrit l’école où étudiait Janae dans une lettre aux parents citée par la presse locale.

La police enquête sur l’affaire et devrait la transmettre au bureau du procureur du comté de Franklin, mais il n’était pas immédiatement clair si des accusations seraient déposées.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page