USA

USA: une professeure blanche se faisait passer pour une Noire durant des années

Une professeure d’études africaines et latino-américaines a admis s’être fait passer pour noire alors qu’elle était blanche. L’enseignante justifie sa tromperie par des problèmes psychologiques, remontant à son enfance.

Cette révélation a créé la polémique aux États-Unis. Jessica Krug, professeur d’histoire Afro-américaine à l’Université de George Washington, a admis qu’elle s’était fait passer pour une femme noire pendant presque toute sa vie. « J’ai construit ma vie sur un violent mensonge anti-noire. J’ai menti à chaque respiration que j’ai prise… Je ne suis pas un vautour culturel, je suis une sangsue culturelle », a écrit la femme de 38 sur le site medium.

Publicité
USA: une professeure blanche se faisait passer pour une Noire durant des années

Dans un post, elle explique qu’elle a fait semblant d’être de plusieurs origines différentes, « d’Afrique du Nord, Afro-américaine, ou encore des Caraïbes ». « Je n’ai pas seulement revendiqué ces origines comme mienne alors que je n’avais aucun droit de le faire, mais j’ai aussi créé des relations intimes avec des gens aimants et compatissants qui m’ont fait confiance alors que je ne méritais pas cette confiance et cet amour », écrit-elle. Elle révèle qu’elle est en réalité une femme blanche et juive originaire de Kansas City. Jessica Krug est doctorante et « historienne en politiques, idées et pratiques culturelles en Afrique et dans la diaspora africaine », comme on peut le lire sur le site de l’Université George Washington. Elle est également l’auteure de plusieurs livres sur l’histoire et la culture noire. Pour se défendre, Jessica Krug évoque des problèmes psychologiques causés par des traumatismes dans son enfance. « Les problèmes de santé mentale ne peuvent cependant jamais expliquer ou excuser que, malgré que j’ai souvent critiqué les personnes qui s’appropriaient la culture noire, ma fausse identité a été entièrement créée à partir des vies noires ».

Plusieurs personnes ont témoigné avoir rencontré la femme sous différents noms, comme Jess La Bombalera.

Cette actualité n’est pas sans rappeler le cas de l’activiste Rachel Dolezal. En 2015, ses parents ont révélé qu’elle avait menti sur ses origines en se faisant passer pour une femme noire.

« Ce matin, j’ai appris que Jessica A Krug, aka Jess La Bombera, est une femme blanche qui s’est fait passer pour une femme noire pendant plus de 10 ans », a tweeté l’auteur Robert Jones Jr. « Beaucoup de femmes noires ont tenté de révéler cette information et ont été passées sous silence. Je n’en avais aucune idée. J’ai partagé 5 articles de Jess sur les trois dernières années. Et je lui ai laissé la parole quand elle me disait que mon analyse n’était pas assez affinée et que je devais la laisser parler en tant que femme noire ».

Publicité 2

USA: une professeure blanche se faisait passer pour une Noire durant des années

Selon les informations de nos confrères de SkyNews, l’université George Washington a déclaré être au courant de l’affaire.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page