USA: Un producteur offre dix millions de dollars pour destituer Donald Trump

0
Un riche producteur américain offre une récompense de dix millions de dollars à quiconque contribuerait à la destitution de Donald Trump. Larry Flynt est le fondateur et patron du magazine pornographique américain Hustler. L’annonce a été lancée ce week-end. En effet ce magnat de l’industrie pornographique recherche toute personne qui détiendrait des informations pouvant mener à la destitution du président américain.

 

Ses motivations

Pour justifier son action, Larry Flynt évoque tout d’abord le doute sur la légitimité de Donald Trump dû principalement aux soupçons d’immiscions de la Russie dans l’élection présidentielle. Ensuite, c’est le sabotage de l’accord de Paris qui est un mauvais point pour Trump. Enfin, le plus préoccupant, c’est la situation avec la Corée du Nord. A ce sujet, Larry Flynt déclare : « c’est que bien avant l’apocalypse qui résultera du changement climatique, Trump pourrait déclencher une guerre nucléaire mondiale. Une destitution créerait une situation chaotique et controversée mais l’alternative trois années de plus de dysfonctionnement déstabilisateur, est pire. »

Publicité

 

Déterminé, Larry Flynt l’est

Ce projet, Larry Flynt est bien prêt à le mener à terme. En effet, il se dit prêt à payer très cher pour voir Donald Trump quitter la Maison Blanche. Il a déclaré : « Je ne m’attends pas à ce que les potes milliardaires de Trump le dénoncent, mais je suis confiant qu’il y a beaucoup de gens qui savent des choses et pour qui dix millions de dollars représentent beaucoup d’argent ». Il a ensuite ajouté qu’il avait bel et bien l’intention de payer cette somme dans toute sa totalité. Rappelant au passage qu’il avait déjà offert un million de dollars pour ruiner la carrière politique de deux républicains. Un numéro de téléphone et une adresse électronique ont été communiqués pour recevoir sur les deux prochaines semaines de 8h30 à 18h ces informations compromettantes sur Donald Trump.

 

 

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

---