AfriqueEconomie
A la Une

Zimbabwe/chute de la monnaie locale : la banque centrale prend une importante décision

La banque centrale du Zimbabwe a déclaré qu’elle commencerait à vendre des pièces d’or ce mois-ci comme réserve de valeur afin de faire face à l’inflation galopante, qui a considérablement affaibli la monnaie locale.

Le gouverneur de la banque centrale, John Mangudya, a déclaré lundi que les pièces d’or seront disponibles à la vente à partir du 25 juillet en monnaie locale, en dollars américains et en d’autres devises étrangères, à un prix basé sur le cours international de l’or et le coût de production.

La pièce « Mosi-oa-tunya », qui porte le nom des chutes Victoria, peut être convertie en espèces et faire l’objet d’échanges locaux et internationaux, explique la banque centrale.

La pièce d’or contiendra une once troy d’or et sera vendue par Fidelity Gold Refinery, Aurex et les banques locales, a-t-elle ajouté.

Les pièces d’or sont utilisées par les investisseurs internationaux pour se protéger contre l’inflation et les guerres.

La semaine dernière, le Zimbabwe a plus que doublé son taux directeur, le faisant passer de 80 % à 200 %, et a annoncé son intention de faire du dollar américain sa monnaie légale pour les cinq prochaines années afin de renforcer la confiance.

La montée en flèche de l’inflation dans ce pays d’Afrique australe exerce une pression sur une population déjà confrontée à des pénuries et ravive les souvenirs du chaos économique qui régnait il y a plusieurs années sous le règne de Robert Mugabe.


L’inflation annuelle, qui a atteint près de 192 % en juin, a jeté une ombre sur la tentative du président Emmerson Mnangagwa de revitaliser l’économie.

Le Zimbabwe a abandonné son dollar, ravagé par l’inflation, en 2009, optant pour l’utilisation de devises étrangères, principalement le dollar américain. Le gouvernement a réintroduit la monnaie locale en 2019, mais elle a rapidement perdu à nouveau de sa valeur.

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page