Afrique
A la Une

Zimbabwe/répression d’une manifestation de l’opposition: un bébé de 10 mois détenu à un poste de police

La police anti-émeute zimbabwéenne a dispersé mercredi à Harare à l’aide de gaz lacrymogènes et à coups de matraque des centaines de partisans de l’opposition.

Les membres du principal parti d’opposition, Mouvement pour le changement démocratique (MDC) s’étaient réunis sur une des places de Harare pour écouter un discours de leur président Nelson Chamisa après que le parti s’est vu refuser l’autorisation d’organiser un rassemblement sur la place de l’Unité africaine de la ville.

Publicité

Des policiers munis de deux canons d’eau ont encerclé la foule, puis l’ont dispersée, empêchant à Nelson Chamisa de faire son discours.

« De nombreuses personnes ont été battues et blessées », a déclaré à l’AFP Daniel Molokele, porte-parole du MDC. « Nous condamnons la brutalité de la police dans les termes les plus fermes. »

Selon l’association des Avocats du Zimbabwe, huit personnes ont été arrêtées, dont une mère avec un bébé de 10 mois au dos.

« Le bébé de 10 mois est actuellement détenu au poste de police central de Harare avec sa mère. »

Le Zimbabwe est aux prises avec une crise économique, la corruption et un système de santé en ruine.

L’économie, paralysée par des décennies de mauvaise gestion sous M. Mugabe, n’a pas réussi à rebondir sous Mnangagwa, et de nombreux Zimbabwéens affirment que la situation ne fait qu’empirer.

Crédit photo : rfi

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer