Afrique
A la Une

Angola : le fils de l’ex-président dos Santos condamné à cinq ans de prison pour « fraude et trafic d’influence »

Le fils de l’ancien président angolais dos Santos, José Filomeno dos Santos soupçonné d’avoir transféré illégalement 500 millions de dollars de la banque centrale vers le compte londonien d’une agence du Crédit suisse a été condamné à cinq de prison pour fraude et trafic d’influence.


Accusés d’avoir transféré illégalement 500 millions de dollars de la banque centrale vers le compte d’une agence du Crédit suisse, José Filomeno dos Santos et l’ancien gouverneur de la Banque nationale d’Angola, Valter Filipe, ont comparu vendredi 14 août 2020, devant un tribunal angolais.

Publicité

Le fils de l’ancien président Edouardo Dos Santos, a été condamné à cinq ans de prison alors que le parquet avait requis sept ans.


António Bule Manuel (ancien directeur du Département de la gestion des réserves de la BNA) et l’homme d’affaires Jorge Gaudens Sebastião sont également inculpés dans le procès, qui se déroule devant la chambre pénale de la Cour suprême. Les quatre hommes, qui ont toujours clamé leur innocence, ont en revanche été acquittés du chef de blanchiment d’argent.


Depuis 2017, soit près de trente-huit ans que José Eduardo dos Santos a passé au pouvoir, l’actuel président Joao Lourenço, a limogé tous les proches de l’ancien président placés à la tête des institutions, des entreprises publiques et de l’appareil sécuritaire du pays. Isabel ou la femme la plus riche d’Afrique et son demi-frère José Filomeno sont deux grandes illustrations de la détermination du président Joao pour la lutte contre la corruption.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page