Côte d'Ivoire

Côte d’ivoire: Caissière d’une agence, elle était la « complice » des brouteurs

La plate forme de lutte contre la cybercriminalité (PLCC) vient de mettre la main sur Cynthia Diomandé, une demoiselle de nationalité ivoirienne.

Selon plusieurs médias locaux ivoiriens, cette caissière d’une agence de transfert d’argent, a été interpellée par les responsables de la lutte contre la cybercriminalité, pour sa présumée complicité avec certains brouteurs. Elle aurait participé aux retraits frauduleux des sommes d’argent, pour le compte des arnaqueurs sur internet.

Publicité

D’après les investigations menées par le Laboratoire Criminalistique Numérique (LCN), elle aurait fait des paiements frauduleux à plusieurs reprises dans son agence.

Pendant son audition, la jeune femme a expliqué qu’elle avait effectué des paiements d’un montant total de 6.234.567 FCFA à dix clients qui se sont présentés physiquement à son guichet munis de la photocopie de leurs cartes d’identité. C’est après avoir pris connaissance de l' »authenticité » des documents présentés qu’elle a validé les mandats.

Toutefois, à la question de savoir si elle s’était réellement assurée de la fiabilité des documents qui lui ont été soumis avant de procéder aux paiementx comme le fait la société de transfert d’argent, elle a fait savoir qu’elle a payé les différents mandats sans prêter attention.

Cynthia a donc été reconnue coupable devant la Plate forme de lutte contre la cybercriminalité pour avoir effectué des transferts frauduleux. Elle a été déférée devant le parquet d’Abidjan. Elle est accusée d’avoir utilisé frauduleusement des éléments d’identification de personnes physiques et d’être complice des retraits frauduleux de mandats.

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page