Monde

Comment j’ai survécu à l’explosion de Beyrouth : une survivante nigériane raconte son horrible expérience (vidéo)

Une Nigériane, grièvement blessée à la suite de l’explosion de Beyrouth au Liban, a appelé à l’aide depuis son lit d’hôpital.

La jeune femme, du nom de Nkiru Obasi, a expliqué qu’elle avait récemment trouvé un emploi pour s’occuper d’une personne âgée à l’endroit où l’explosion s’est produite et qu’elle était présente lorsque l’incident tragique a eu lieu.

Publicité

L’indigène de l’Etat d’Ebonyi a raconté comment elle a survécu à l’explosion, en marchant sur des cadavres pour s’échapper alors que le bâtiment de quatre étages dans lequel elle se trouvait commençait à s’effondrer, et comment elle se disait qu’elle allait se vider de son sang.

Elle a reçu les premiers soins de ses compatriotes africains qu’elle avait rencontrés avant d’être emmenée à l’hôpital.

Nkiru a échappé à la mort, mais sa situation reste critique. Des verres brisés sont encore dans son corps elle peut à peine se tenir debout ou marcher.

S’exprimant depuis son lit d’hôpital, Nkiru soutient qu’elle a failli s’évanouir à cause de la perte de sang avant que le personnel de l’hôpital ne s’occupe d’elle après presque deux heures d’attente.

La jeune femme qui déplore la façon dont elle a été soignée a appelé les Nigérians à venir à son aide pour qu’elle puisse rentrer dans son pays.

Publicité 2

Crédit photo : howafrica

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page