Divers

Corée du Nord/Crise d’engrais : kim Yong-Un demande aux citoyens de fournir leurs fèces

Le président Kim Jong-Un vient de prendre une mesure drastique pour faire face à la crise d’engrais qui sévit dans le pays.

Selon The Sun, le dirigeant nord-coréen a ordonné aux citoyens de remettre leurs fèces aux autorités gouvernementales.

Publicité

Kim Jong-Un, 35 ans, pense que cette mesure sauvera l’économie de la Corée du Nord en suralimentant le secteur agricole avec du fumier bon marché.

Selon RadioFreeAsia, chaque Nord-Coréen devrait livrer 100 kg d’excréments chaque jour. A défaut, il devra fournir 300 kg de compost.

« Toute la population a été mobilisée pour produire du fumier, ce qui constitue la première grande tâche de l’année. Les autorités de chaque région locale chargent les usines, les institutions et les groupes de citoyens d’attribuer des quotas de production à chaque individu. Ils exigent que chaque personne produise 100 kg d’excréments humains par jour, soit environ 3 tonnes par mois. Mais comment une seule personne peut-elle fournir 3 tonnes d’excréments humains ? », a déclaré une source citée par The Sun.

Des citoyens désespérés tenteraient de combler le déficit en achetant des excréments à des marchands spécialisés.

Une autre source a ajouté : « Les habitants de la ville de Chongjin ont été pleinement mobilisés pour accomplir cette tâche. Les gens sont en colère, ils critiquent le régime pour avoir délibérément fixé des quotas si élevés, prétendant que c’est pour la production agricole ».

Crédit photo : lailasnews

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer