AfriqueMali
A la Une

Coronavirus : le Mali instaure un couvre-feu après les deux premiers cas testés positifs

Un couvre-feu national a été annoncé mercredi 25 mars par le président malien Ibrahim Boubacar Keita, après que le pays ait signalé ses deux premiers cas de coronavirus le même jour.

Les deux patients sont des ressortissants maliens, une femme de 49 ans de Bamako et un homme de 62 ans vivant à Kayes. Ils sont arrivés dans le pays, en provenance de la France, respectivement les 12 et 16 mars derniers. Le gouvernement a déclaré que les deux patients étaient pris en charge par les autorités sanitaires du pays.

Publicité

 Dans une allocution télévisée, le chef d’Etat a déclaré que le gouvernement imposerait un couvre-feu de 21 heures 00 à 05 heures 00, à partir de jeudi et fermerait les frontières terrestres en vue de freiner la propagation du virus.

“En plus de l’état d’urgence qui prévaut dans notre pays en raison du contexte sécuritaire, l’état d’urgence sanitaire est décrété. Un couvre-feu est également décrété. Il sera rigoureusement appliqué de 21h à 5h du matin, jusqu’à nouvel ordre, et ce, à compter de ce jeudi 26 mars 2020 minuit”, a déclaré le chef de l’État à la télévision publique malienne. Il a également annoncé la fermeture des frontières terrestres “sauf au fret et au transport de marchandises”, et ajouté que les marchés resteraient ouverts.

Le président a en outre révélé qu’au milieu de l’isolement, une élection parlementaire, retardée depuis longtemps et dont le premier tour est prévu dimanche, se déroulera dans le “respect scrupuleux” des mesures sanitaires.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer