Côte d'IvoireSociété

Côte d’Ivoire : Un automobiliste tabasse un policier et lui subtilise son téléphone

Un jeune Ivoirien fraîchement rentré de France, vient de commettre un acte qui a surpris plus d’un témoin de la scène. Il a passé à tabac un policier puis lui a subtilisé son téléphone portable.

Le nommé Bamba Aboubakary a vraiment de l’audace! Il a osé s’en prendre à un policier qui était en service aux II Plateaux, un quartier de Cocody, une commune d’Abidjan.

Le jour des faits, le mis en cause est au téléphone alors qu’il est au volant de sa voiture. En Côte d’Ivoire, la loi interdit à tout automobiliste de faire usage de son portable au volant. C’est donc en toute logique que le sergent Z.F. lui demande de stationner son automobile.

Mais Bamba Aboubakary est loin de vouloir obéir à l’agent de police. Dans un premier temps, il fait mine d’obtempérer. Puis, au moment où le policier se rapproche de sa voiture, il démarre son véhicule. Ce qu’il ignorait c’est qu’un embouteillage avait ralenti la circulation sur la voie.

Il s’en est fallu de peu pour qu’il renverse le flic. L’homme finit par immobiliser son engin. Le policier lui intime l’ordre de lui remettre son permis de conduire et les pièces de la voiture. Le conducteur maladroit s’exécute non sans toutefois menacer l’homme de lois.

Le sergent de police s’apprête à coller une contravention à Bamba Aboukary quand ce dernier bondit sur lui et lui arrache son carnet de contravention. Sans perdre de temps, l’automobiliste va même fourrer sa main dans la poche du policer et s’empare des pièces du véhicule ainsi que de son permis de conduire.

La brutalité avec laquelle cet homme a agi a laissé la tenue du policier en lambeaux. Bamba Aboukary a également volé le téléphone portable de l’agent de régulation de la circulation routière.

Des témoins de la scène ont vite fait de prévenir le commissariat du 12ème arrondissement. Immédiatement, des renforts sont envoyés pour neutraliser l’individu.

“Je demande pardon, je ne sais pas ce qui m’a pris ce jour-là…”, a plaidé Bamba Aboukary au tribunal où il a comparu pour répondre de ses actes. Il a été condamné à 10 jours de prison. Il devra aussi payer une amende de 80 000 francs CFA.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page