Côte d'IvoirePolitique

Côte d’Ivoire / Élection présidentielle d’octobre 2020 : Blé Goudé adresse un message à Alassane Ouattara

Charles Blé Goudé, ancien patron de la Galaxie Patriotique et ancien ministre de la jeunesse du pouvoir d’alors demande le report de l’élection présidentielle d’octobre prochain. C’est dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux dimanche que Blé Goudé a fait sa déclaration.

Selon Charles Blé Goudé, les conditions ne sont pas réunies pour organiser une élection présidentielle. Cette élection pourrait selon lui créer des conflits avec de nombreuses pertes comme celle de 2010.

Publicité

« (…) Ces élections créeront plus de divisions, plus de blessés, plus de déplacés, plus de morts, si nous ne nous asseyons pas au préalable autour d’une table. Plus que jamais, notre pays est en quête d’unité. C’est pourquoi ces élections ne doivent pas se tenir. Organiser le scrutin électoral du 31 Octobre 2020, dans des circonstances pareilles, serait conduire notre pays droit dans le mur », a déclaré l’ancien ministre de la jeunesse.

Lors de son Facebook Live, Charles Blé Goudé a fait savoir que l’entêtement du Chef de l’Etat de vouloir se présenter à la prochaine élection présidentielle pourrait conduire le pays droit dans le mur si l’on y prend garde.

« En effet, depuis la décision du Président Alassane Ouattara de briguer un troisième mandat, la Côte d’Ivoire a renoué avec ce qui malheureusement, s’apparente désormais à une culture électorale dans notre pays: la violence », dit-il.

Évoquant les nombreux cas de tortures lors des dernières manifestations, le ministre Charles Blé Goudé a indiqué la candidature d’Alassane Ouattara « est controversé, sinon conflictuel, en ce qu’il a déjà causé des morts et des blessés. Ce troisième mandat compte déjà ses premiers déplacés dans plusieurs localités du pays ».

Publicité 2

Pour éviter un autre chaos, le collaborateur de l’ancien président, Laurent Gbagbo a invité les autorités gouvernementales à reporter le scrutin d’octobre prochain. « Il nous faut repousser le scrutin, mettre ce report à profit pour organiser des assises nationales qui permettraient de rechercher le consensus. Ces « assises nationales » seront l’occasion de réunir autour d’une table, les forces vives de la nation, pour discuter des sujets, même les plus fâcheux », a-t-il déclaré.

Beugré

Salut chers lecteurs, je me prénomme Médéric , Rédacteur en Chef Adjoint chez AfrikMag.com Je suis passionné de journalisme, de la littérature et tout ce qui touche à la communication. Vous retrouverez nos articles sur le site www.afrikmag.com, l'un des meilleurs médias africains. mederic.beugre@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page