Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire: un témoin accuse Simone Gbagbo d’avoir financé la répression

Des déclarations accablantes ont été faites ce mardi 28 juin à l’endroit de Simone Gbagbo. C’est une première depuis le début du procès de l’ex-Première dame de Côte d’Ivoire, poursuivie pour crimes contre l’humanité, un témoin a donné des éléments très à charge. A en croire cet ex-chef de milice, Simone Gbagbo a bien joué un rôle clé dans la crise en finançant des groupes armés.

Le témoin déclare qu’on le surnomme « colonel H ». Il se présente comme un ancien chef de milice, un ex-membre de la galaxie patriotique. En prison de nos jours, il arrive menotté devant la cour d’assises.

Publicité

Face aux jurés, et à seulement quelques centimètres de Simone Gagbo, Moïse Metch déclare :

« oui, pendant la crise, nous étions armés, oui, notre rôle, c’était de défendre Laurent Gbagbo. Nous étions en charge de la répression, notamment contre les manifestants d’Alassane Ouattara ».

Puis il accuse : « Simone Gbagbo nous finançait. C’était la financière des patriotes », lance-t-il, ces groupes de jeunes partisans de l’ex-président reconnus pour leur violence.

Soulignons que pour la première fois depuis l’ouverture du procès, l’ancienne Première dame est directement mise en cause pour son rôle présumé pendant la crise post-électorale. Jusque-là, en effet, ni les documents brandis par la partie civile, ni les premiers témoins, n’étaient accablants.

L’ancienne Première dame nie avoir une quelconque responsabilité depuis le début de son procès dans les crimes commis en 2010 et 2011.

Qu’en pensez-vous ?

Source : http://www.rfi.fr/afrique/20160629-cote-ivoire-temoin-accuse-simone-gbagbo-avoir-finance-repression?ns_campaign=reseaux_sociaux&ns_source=twitter&ns_mchannel=social&ns_linkname=editorial&aef_campaign_ref=partage_user&aef_campaign_date=2016-06-29

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer