Coronavirus

COVID-19-« l’Afrique aura bientôt des cadavres gisant dans les rues »: les évêques africains répondent à Melinda Gates

Les évêques africains ont exprimé leur indignation face à la déclaration de Melinda Gates selon laquelle l’Afrique aura bientôt des cadavres gisant dans les rues.

Lors d’une interview accordée à CNN, l’épouse de Bill Gates a déclaré que si le monde n’agit pas assez vite face à la pandémie de coronavirus, l’Afrique connaîtra le même sort que l’Équateur, où des cadavres ont été abandonnés dans les rues.

Mais dans une déclaration publiée mercredi dernier au Nigeria, le porte-parole du Conseil des évêques pour l’Afrique, Seun Adeoye, a froncé les sourcils, soulignant que Mme Gates ne devrait pas être une propagandiste de la mort.

« Même si Mme Gates et d’autres personnalités des pays développés ont prédit que la pandémie du COVID – 19 serait catastrophique pour l’Afrique en raison de nos mauvais systèmes de santé et du manque de soutien humanitaire, il est clair que la lutte contre ce virus n’est pas une question de système de santé robuste ou d’économie sophistiquée au vu de son impact aux États-Unis, en Chine, en Italie, en France et en Espagne.

Notre Nonce pour l’Afrique, Son Éminence, l’Évêque Godspower Akandu et tous les membres du conseil des évêques rejettent toute forme de commentaire déprimant et horrible sur l’Afrique.

Oui, l’Afrique a ses problèmes, mais Mme Gates ne devrait pas être une propagandiste de la mort. Nous sommes reconnaissants pour les choses positives que la Fondation Gates a apporté à l’Afrique.  Nous les applaudissons. Nous prions également pour eux.

Le COVID – 19 est une phase passagère et en tant que peuple de foi, nous cherchons quotidiennement l’intervention de Dieu à genoux, lui demandant d’aider notre monde et d’aider l’Afrique à surmonter cette pandémie mortelle.


Nous le déclarons ensemble et nous croyons que l’Afrique n’aura pas de cadavres gisant dans les rues », peut-on lire dans la déclaration.

La fondation dirigée par Bill et Melinda Gates a appelé mercredi à une collaboration internationale pour fabriquer un vaccin contre le Covid-19 et le diffuser dans le monde entier, annonçant une contribution de 150 millions de dollars pour aider les pays pauvres à combattre la pandémie.

Crédit photo : africafeeds

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

3 commentaires

  1. Si DIEU EST POUR NOUS QUI SERA VONTRE NOUS QUI DE VOUS PAR SES INQUIETUDES PEUT AJOUTER UNE COUDEE A LA DUREE DE SA VIE QUE DIEU BENISSE BILLE GATE ET SA FAMILLE

  2. Merci aux Évêques de prendre le contre-pied de ces paroles de malheur. Les Africains luttent aussi et ne perdent pas foi en Dieu, et c est là toute la différence…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page