Musique

Dj Lewis regrette : ”Arafat aurait pu encore être en vie s’il était parti en prison”

Plus de 9 mois déjà que le tragique événement s’est passé. La mort d’Ange Didier Houon alias Dj Arafat n’est toujours pas digérée par certains. Parmi eux son ami et ex-collègue Dj Lewis qui a fait savoir que Dj Arafat aurait pu être en vie encore si…

Le chef de la Yorogang, Ange Didier Houon alias Dj Arafat, a perdu la vie le 12 août 2019, à 33 ans à la suite d’un grave accident de moto survenu la veille en pleine célébration de la fête de Tabaski. Une brusque disparition que ne digèrent pas plusieurs fans du défunt ainsi que des collègues dont Dj Lewis.

Publicité

Se rappelant la douloureuse perte, l’auteur du titre à succès ”Grippe aviaire” a fait savoir que si son défunt ami avait accepté de purger la peine que lui avait imposé la justice ivoirienne, il serait encore en vie à ces jours.

Dj Arafat avait en effet été condamné à 12 mois de prison ferme assortis d’une amende de 20 millions F Cfa par le tribunal d’Abidjan pour coups, blessures et acte de cybercriminalité. Une plainte avait été portée contre lui après qu’une vidéo a été partagée sur internet en janvier 2018 où l’on pouvait apercevoir le chanteur déshabiller et tabasser un de ses protégés.

« La prison n’est pas une fatalité (…) Voyez-vous, à un moment donné de son vivant, mon jeune frère Arafat, paix à son âme, se permettait tout au point de penser qu’il était un intouchable. Il y a eu un procès contre lui en 2018 et un mandat d’arrêt avait été lancé contre lui alors qu’il était en France. Il n’est pas rentré au pays. Il a fallu la grâce présidentielle qui avait été faite en 2018 pour qu’il revienne en Côte d’Ivoire plusieurs mois après », a expliqué Dj Lewis à Vibe radio.

Publicité 2

Puis d’ajouter : « Si Arafat avait accepté d’aller purger sa peine en prison, c’est clair que toute cette dépression qu’il a vécue à son retour au pays et puis ensuite l’accident tragique de moto ; tout ça ne serait pas arrivé. Parce qu’en ce moment-là, il ne serait pas en liberté, il serait tranquillement à la MACA en train de purger sa peine. Il allait sortir grandi après comme un Mandela et également voir sa côte de popularité encore grimper aujourd’hui… Mais dommage !», a-til conclu.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page