USA

USA: Donald Trump de nouveau accablé par un dossier d’agression s*xuelle sur deux femmes… Vidéo

Décidément, la fin de la campagne présidentielle aux Etats-Unis s’annonce particulièrement difficile pour Donald Trump. Une fois de plus, le candidat républicain est accusé d’avoir agressé s*xuellement deux femmes. C’est après le second débat face à la candidate démocrate Hillary Clinton qu’une vidéo a été diffusée, dans laquelle Donald Trump est accusé d’avoir abusé s*xuellement de deux femmes.

Summer Zervos, l’une d’elle, avait pris part à une émission de téléréalité “The Apprentice”, animée de 2003 à 2015 par Donald Trump. Cette dernière avait été éliminée de ce jeu à l’embauche. “Après avoir été éliminée, j’ai continué à le voir comme un potentiel mentor. En 2007 j’ai contacté son bureau pour déjeuner avec lui. On m’a dit qu’il ne pouvait pas déjeuner mais qu’il voulait me rencontrer. Quand je suis arrivée, il m’a embrassé sur la bouche“, a raconté la victime lors d’une conférence de presse. “Il a dit qu’il aimerait beaucoup que je travaille pour lui“, ajout la victime.

Nos confrères du huffingtonpost indique que Donald Trump l’avait invité à dîner à son hôtel où la femme avait été conduite dans un bungalow. “Je me suis levée et il est venu vers moi et m’a embrassé à pleine bouche en m’attirant vers lui. J’ai reculé et me suis assise sur une chaise“, raconte Summer Zervos.

Publicité

Il m’a demandé de m’asseoir près de lui. Ce que j’ai fait. Puis il m’a prise par l’épaule et a commencé à me parler agressivement et il a mis sa main sur mes seins. J’ai reculé et suis partie dans une autre pièce”, témoigne-t-elle. “Il est venu vers moi et m’a pris la main et m’a emmené dans la chambre. Je suis sortie.

Il m’a prise dans les bras et j’ai essayé de le repousser. Je l’ai repoussé pour avoir un peu d’espace entre nous et j’ai dit ‘allez, faut pas rêver’. Et il m’a répété ces mots ‘faut pas rêver’ tout en commençant à faire des mouvements suggestifs du bassin“.

La victime déclare qu’elle avait pris la décision de tout raconter après avoir entendu Donald Trump nier, lors du débat face à Hillary Clinton, dimanche 9 octobre, qu’il ne s’était jamais comporté comme un prédateur s*xuel.

La deuxième femme qui accuse Trump d’agression s*xuelle est une ancienne apprentie mannequin, Kristin Anderson. Elle a raconté vendredi, dans le Washington Post, avoir été agressée par le milliardaire. C’était en 1990 à New York, dans une boite de nuit. Elle affirme que Donald Trump qui se trouvait à sa droite avait introduit ses mains dans ses sous-vêtements. “la personne sur ma droite, qui était Donald Trump, a mis ses mains sous ma jupe. (…) Il m’a touché le v*gin à travers mes sous-vêtements” a-t-elle raconté.

Vendredi en Caroline du Nord, lors d’un meeting, le candidat républicain a démenti l’ensemble des accusations. “Mensonges, mensonges, mensonges“, affirme Donald Trump. “C’est une menteuse“, a-t-il dit d’une ancienne journaliste du magazine People qui raconte avoir été embrassée de force en 2005. “Si cela s’était produit, elle l’aurait écrit” à l’époque.

Enfin, Donald Trump dénonce une association des médias et l’équipe de son adversaire Hillary Clinton de truquer cette élection en voulant ternir son image. “Toute cette élection est truquée. Ces mensonges répandus sans preuve par les médias sont en train d’empoisonner l’esprit de l’électorat“, a-t-il dit.

USA: Donald Trump de nouveau accablé par un dossier d'agression s*xuelle sur deux femmes... Vidéo

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Publicité 2

Charger la vidéo

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page