À la UneCôte d'IvoirePolitique
A la Une

Exclusif/ Hamed Bakayoko savait qu’il allait mourir

On continuera d’épiloguer sur les derniers instants du Premier ministre Hamed Bakayoko. Le témoignage de son ami qui a passé quelques heures avec lui le 29 janvier 2021 en dit long sur l’état d’esprit de l’homme il y a deux mois. Selon lui le « Golden Boy » se savait condamné à mort.

Publicité

Hamed Bakayoko savait qu’il allait mourir sous peu. C’est ce que pense son ami et journaliste qui l’a visité le 29 janvier 2021. Pour étayer son assertion, le journaliste s’appuie sur des paroles, aujourd’hui prémonitoires, qu’Hamed Bakayoko lui disait à la fin de leur rencontre en janvier.

« Tu sais, m’a-t-il dit en buvant sa tisane, nous devons vraiment profiter de chaque instant, comme si c’était le dernier. Se consacrer à l’essentiel. Nous avons tous deux beaucoup de chance, tout pour être heureux, mais on ne le mesure pas suffisamment. On perd du temps en futilités, soi-disant obligations, chamailleries, jalousies, on accorde de l’importance à des choses qui n’en ont pas. Pourtant, il suffit d’un souffle, comme une maladie, un accident ou un drame, et tout est fini ! », a confié Hamed Bakayoko au journaliste Marwane Ben Yahmed.

Deux mois plus tard, Hamed Bakayoko décède. Avant, il a encore confié au même journaliste qu’il n’avait plus de « jus » en lui et qu’il se sentait constamment fatigué. Après recoupements de ses souvenirs et vu la suite des évènements, le journaliste a conclu que Hamed Bakayoko se savait mourant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page