À la UneCôte d'IvoirePolitique
A la Une

Mort d’Hamed Bakayoko/ Un responsable du FPI avoue: « Mon cœur saigne »

C’était un farouche adversaire à Hamed Bakayoko. Mais cela ne l’empêche pas de ressentir profondément autant de tristesse depuis l’annonce de la mort de l’ex-Premier ministre. Konaté Navigué pleure aussi « Hambak ».

Publicité

La mort d’Hamed Bakayoko est ressentie comme un grand drame au sein de sa famille politique. Ce qui est aussi vrai, c’est que ses adversaires politiques en souffrent autant, tellement sa personnalité n’était pas clivante. L’un de ses adversaires politiques, Konaté Navigué avoue sa grande tristesse.

« Ce soir c’est une grande tristesse. Un homme de conciliation et de réconciliation qui savait fédérer autour de lui toutes les tendances politiques et toutes les couches sociales. Mon cœur saigne« , a écrit le responsable du Front Populaire Ivoirien.

L’ex-numéro 2 de la galaxie patriotique pleure donc un homme qui aurait pu être un des facilitateurs du dialogue politique ivoirien et de la réconciliation nationale. Au RDR, puis au RHDP, la personnalité d’Hamed Bakayoko passait mieux au sein de l’opposition.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page