EuropeMonde

COVID-19: plusieurs pays européens suspendent l’utilisation du vaccin AstraZeneca

Sept pays européens, dont le Danemark et la Norvège, ont interrompu l’utilisation d’un lot d’un million de doses du vaccin AstraZeneca, envoyé à 17 pays de l’Union européenne, après avoir détecté des problèmes de circulation sanguine chez plusieurs personnes vaccinées. C’est ce jeudi cette importante décision a été arrêtée.

Le Danemark, l’Islande et la Norvège ont cessé d’administrer le vaccin tandis que l’Italie a interdit l’utilisation d’un lot de doses d’AstraZeneca par mesure de précaution après qu’un nombre non confirmé de personnes aient développé des caillots sanguins.

Publicité

Les autorités sanitaires danoises ont arrêté jeudi l’utilisation du vaccin AstraZeneca pendant 14 jours. Cela fait suite à des rapports faisant état de «cas graves de caillots sanguins parmi les personnes vaccinées», lit-on dans un communiqué. Cependant, l’autorité s’est arrêtée avant de dire qu’il y avait un lien direct entre le vaccin et les caillots sanguins.

« En ce moment il n’est actuellement pas possible de conclure à l’existence d’un lien. Nous agissons tôt, il doit faire l’objet d’une enquête approfondie« , a déclaré le ministre danois de la Santé, Magnus Heunicke sur Twitter.

Polly Roy, virologue à la London School of Hygiene and Tropical Medicine, a déclaré à DW qu’elle pensait que les caillots n’étaient cependant « probablement pas dus au vaccin lui-même« . « Peut-être qu’ils ont un problème sous-jacent », a déclaré Roy.

Combien de pays ont suspendu le VACCIN ?

Peu de temps après l’annonce du Danemark, l’Islande et la Norvège ont emboîté le pas et ont arrêté d’administrer le vaccin. L’Italie a également décidé jeudi d’interdire un lot de vaccins AstraZeneca suite à des rapports « faisant état de certains effets indésirables graves ».

Publicité 2

Le régulateur des médicaments du pays a toutefois souligné qu’il n’y avait actuellement aucun lien établi entre les effets secondaires allégués et l’administration des doses.

L’Agence danoise des médicaments a déclaré qu’elle avait lancé une enquête sur le vaccin. L’enquête est menée par des agences correspondantes dans d’autres pays de l’UE ainsi que par l’Agence européenne des médicaments (EMA). L’EMA est chargée de l’évaluation et de la supervision des médicaments dans les 27 pays membres de l’UE.

« Nous et l’Agence danoise des médicaments devons répondre aux rapports faisant état d’effets secondaires graves possibles, à la fois du Danemark et d’autres pays européens », a déclaré le directeur de l’autorité sanitaire danoise, Soren Brostrom, dans un communiqué.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page